Dans les régions, les citoyens commémorent la fête des martyrs

Publication: Mis à jour:
9 AVRIL
commons.wikimedia.org
Imprimer

Plusieurs régions du pays ont célébré, dimanche, le 79ème anniversaire de la fête des Martyrs, en commémoration des évènements du 9 avril 1938, qui ont marqué un changement politique important dans le processus du militantisme national qui a mené à l’indépendance, le 20 mars 1956, puis à la proclamation de la République tunisienne, le 25 juillet 1957.

Dans le gouvernorat de Gabès, une cérémonie s’est tenue à la place des Martyrs, au cours de laquelle le drapeau national a été levé et le gouverneur, Mongi Thameur, a déposé une gerbe de fleurs sur le monument aux Martyrs et récité la Fatiha avec les personnes qui l’accompagnaient.

Il a également, présidé une cérémonie similaire à la place des Martyrs à El Hamma, en présence des militants de la région.

A Kasserine, une cérémonie officielle a été organisée au siège du gouvernorat, avec un défilé de formations militaire et sécuritaire, ainsi que des groupes des scouts tunisiens et de majorettes de Sbeitla, en présence du gouverneur, des cadres et des structures régionales et locales, ainsi que plusieurs combattants du mouvement de libération nationale, originaires de la région et leurs familles.

Une rencontre s’est tenue à cette occasion, avec plusieurs militants et leurs enfants pour écouter leurs préoccupations et leurs revendications, lesquelles portent sur la faiblesse des pensions qui leur sont accordés et le manque d’encadrement sanitaire et social. Ces derniers ont demandé qu’on leur accorde davantage d’intérêt. Une cérémonie a été, également, organisée en l’honneur d’un groupe de combattants pour les sacrifices qu’ils ont présentés pour l’indépendance du pays.

De même, un hommage a été rendu au fils de “Ibrahim Rehimi”, ancien combattant décédé au mois de mars dernier et qui a participé à plusieurs batailles dont celles de “Sidi Aich” et de “Sammama”, d’après de ce qui a déclaré son fils Okba Rehimi.

Pour les combattants de la région, la célébration des évènements du 9 avril 1938, constitue une occasion pour faire connaitre aux nouvelles générations la lutte menée par les militants qui sont tombés en Martyrs de la nation, pour que leurs enfants puissent bénéficier de la liberté et de la dignité.

Dans le gouvernorat de Kébili, une cérémonie s’est tenue dans le centre de la ville de Douz pour célébrer la fête de Martyrs. Le gouverneur, Walid Louguini a déclaré à l’agence TAP que cette commémoration est particulière cette année, vu les sacrifices constants consentis par les forces de l’ordre et de l’armée pour la nation, à travers leur lutte contre le danger du terrorisme. Il a appelé à prendre en modèle, les anciens combattants qui se sont sacrifiés pour l’indépendance du pays.

De son côté, le président de la section régionale des anciens combattants, Mohamed El Ghoul, a appelé à unifier les rangs pour lutter contre toutes les parties qui tentent vainement, de destabiliser le pays.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.