Bouira: octroi de 500 de crédits "r'fig" aux agriculteurs

Publication: Mis à jour:
FARMER ALGERIA
A picture taken on August 31, 2010, shows an Algerian farmer carrying vegetables cultivated at the Monastery of Notre Dame of Atlas in Tibhirine, near Medea, 90 kms south of Algiers where seven cistercian monks were killed in 1996 by an Islamic group. Following the death of the monks the monastery has been closed with only Jean-Marie Lassausse, a priest of 'mission de France' regular visits to cultivate the monastery's lands. AFP PHOTO / FAYEZ NURELDINE (Photo credit should read FAYEZ NURELDINE/ | FAYEZ NURELDINE via Getty Images
Imprimer

Plus de 500 demandes de crédits "R’fig" ont été validées récemment par la direction des services agricoles de la wilaya de Bouira au profit des agriculteurs de la région, a indiqué le directeur du secteur M. Djoudi Ganoun.

"Nos services ont validé durant la campagne labours-semailles de cette année 527 dossiers de crédits R’fig au profit des agriculteurs", a précisé le même responsable dans un rapport présenté samedi lors d’une rencontre ayant regroupé le wali Mouloud Chérifi ainsi que les directeurs de l’exécutif et la société civile de Bouira.

Le crédit "R'fig" est un crédit bonifié octroyé par la Banque de l'Agriculture et du Développement Rural (BADR). Il englobe le crédit de campagne, le crédit d'exploitation et le crédit fédératif. Ce crédit est d'une durée de 2 ans, remboursable entre 6 et 24 mois.

Le directeur des services agricoles de la wilaya a fait savoir qu’une superficie 67.481 hectares avait été emblavée dans le cadre de cette campagne labour-semailles, avant d’évoquer la production céréalière de la saison écoulée qui est estimée à 1,3 millions de quintaux de céréales, selon les chiffres qu’il a donnés dans son rapport.

Pour ce qui est de la pomme de terre, le même responsable a fait état d’une production de 2.135.890 quintaux pour la saison 2015-2016, dont une quantité de 79.000 quintaux a été stockée dans des chambres froides et destinées à la régulation de marché en cas de perturbation ou de spéculation, a expliqué M. Ganoun.

Ce dernier a ajouté en outre qu’une quantité de 20.000 quintaux avait été déjà déstockée et distribuée durant la 1ère décade du mois d’avril sur les différentes points de ventes et marchés, où le prix d’un kilogramme est cédé à 40 dinars, alors que d’autres points de ventes illicites et anarchiques le prix affiché n’est pas le même et il avoisine les 120 dinars.

"Nous continuons à combattre ce genre de spéculation sur les prix, dont la victime reste le simple citoyen. Nous allons déstocker à partir d'aujourd’hui du 9 avril 20.000 autres quintaux de pomme de terre pour satisfaire les besoins du marché", a assuré le DSA de Bouira.

Dans un autre registre, 540 éleveurs de bovins, issus notamment des régions de Sour El-Ghouzlane Bouira, Taghzout, Dirah, Bordj Khris, ont bénéficié d’aides en matière d’aliments et de fourrage, selon les chiffres fournis par les services agricoles de la wilaya.

D’autres aides (fourages et aliments) ont été également attribuées à 318 éleveurs d’ovins au niveau des communes de Dirah, Mesdour, Taguedit, Hadjra Zerga, Maamoura, Ridane, Hakimia, Dechmia, Bordj Khris et Sour El-Ghouzlane, a encore ajouté M. Ganoun.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.