L'Algérie préoccupée par l'évolution de la situation en Syrie

Publication: Mis à jour:
SYRIA TOMAHAWKS
MEDITERRANEAN SEA - APRIL 7: In this handout provided by the U.S. Navy,The guided-missile destroyer USS Porter fires a Tomahawk land attack missile on April 7, 2017 in the Mediterranean Sea. The USS Porter was one of two destroyers that fired a total of 59 cruise missiles at a Syrian military airfield in retaliation for a chemical attack that killed scores of civilians this week. The attack was the first direct U.S. assault on Syria and the government of President Bashar al-Assad in the six-yea | U.S. Navy via Getty Images
Imprimer

L'Algérie est préoccupée par l'évolution de la situation en Syrie. Abdelkader Messahel, ministre des Affaires maghrébines, a déclaré que toute escalade militaire ne peut que compromettre les efforts portés par la communauté internationale dans le processus du règlement politique à la crise syrienne.

La base aérienne syrienne al-Chaayrate, située dans la province centrale de Homs, a été frappée par des missiles de croisière américains dans la nuit de jeudi à vendredi. Vers 00h40 GM, 59 missiles Tomahawk ont été tirés par les navires américains USS Porter et USS Ross, qui se trouvaient en Méditerranée orientale.

Les Américains, dont les frappes ont été qualifiées "d'agression contre un Etat souverain en violation des normes du droit international" par Vladimir Poutine et Bachar Al-Assad, ont affirmé être "prêts à frapper à nouveau la Syrie si c'est nécessaire".

Dans une première réaction officielle, l'Algérie s'est dite "préoccupée par l'évolution de la situation en Syrie". M. Messahel affirme que la solution au conflit syrien "ne peut être que politique". Il avertit que toute escalade militaire ne peut que compromettre la dynamique et les négociations en cours entre les parties syriennes visant une solution politique".

Le ministre de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes a ajouté que "l’Algérie qui a toujours inscrit sa démarche dans le cadre du respect de la légalité internationale, rappelle que la solution au conflit syrien ne peut être que politique, fondée sur le dialogue inclusif, la réconciliation nationale et la lutte contre le terrorisme".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.