Un Marocain sympathisant du "djihad" expulsé d'Italie

Publication: Mis à jour:
MARCO MINNITI
Italian Interior Minister Marco Minniti (L) and cheif of police Franco Gabrielli attend a news conference in Rome, Italy, to announce that the suspect in the Berlin truck attack was killed in a shoot-out in a suburb of the norhtern Italian city of Milan, December 23, 2016. REUTERS/Alessandro Bianchi | Alessandro Bianchi / Reuters
Imprimer

SÉCURITÉ - Le ministère italien de l'Intérieur a annoncé vendredi l'expulsion d'un Marocain de 34 ans qui résidait à Recanati, dans le centre du pays. L'homme avait des antécédents de crimes de droit commun et avait exprimé dans le passé sa sympathie pour le "mouvement djihadiste", a fait savoir le département de Marco Minniti, cité par EFE.

Le Marocain, dont l'identité n'a pas été révélée, a été emmené à l'aéroport Fiumicino de Rome à une date non précisée et mis à bord d'un avion à destination de Casablanca.

L'individu avait été repéré au cours d'une enquête sur deux autres Marocains qui ont quitté l'Italie en 2012 pour rejoindre les rangs de Daech. Il avait notamment défendu les auteurs de "contenus extrémistes" sur les réseaux sociaux.

De plus, il l'avait exprimé des "positions djihadistes" et déclaré son intention de "prendre part au conflit", selon une note du ministère italien de l'Intérieur.

Avec cette expulsion, le nombre total des personnes liées aux "milieux de l'extrémisme religieux" éloignées du territoire italien depuis janvier 2015, s'élève à 163, a ajouté la même source.

LIRE AUSSI: Une Marocaine de 19 ans arrêtée en Espagne pour apologie du terrorisme