Rencontre commémorative des victimes de la décennie noire à Alger

Publication: Mis à jour:
ALGERIA VICTIMS TERRORISM
ALGIERS, ALGERIA: Firemen carry the body of one of the victims of a bombing in central Algiers 31 August. The bomb exploded at the marketplace of the busy western district of Bab el Oued. The blast took place mid-morning killing at least 17 people and wounding 61. An estimated 80 000 people have died in violence since armed Moslem fundamentalists began a guerilla war in January 1992. (Photo credit should read AFP/Getty Images) | - via Getty Images
Imprimer

Le collectif "Ajouad Algérie Mémoires" organise ce samedi 08 avril 2017 au café littéraire le "Sous-marin" une rencontre commémorative sur les victimes de la décennie noire en Algérie, autour de la thématique "Images et Mémoire".

Il s'agit du premier événement lancé le collectif. Par le biais d'un groupe Facebook, Ajouad Algérie Mémoires œuvre contre l'oubli en se remémorant les victimes du terrorisme. Le collectif publie ainsi chaque jour des portraits de personnes assassinés ou disparus, ou des dates d'événements sinistres survenus durant cette période, tels les attentats.

Plusieurs intervenants ayant vécu de près des événements marquant de cette période prendront la parole et participeront à ce travail de mémoire. Photographes, journalistes, écrivains ou producteurs, ils ont tous un point commun: ils refusent l'oubli.

Parmi eux, Malika Laïchour Romane, réalisatrice et scénariste algérienne. Pendant la décennie noire, elle a été journaliste pour des chaînes de télévision étrangères. Elle a reçu le Prix de la Résistance des femmes contre l'intégrisme et contre l'oubli par le Rassemblement Algérien des Femmes Démocrates.

Leila Boukli est auteur et productrice indépendante. Elle est présentée comme la "première femme algérienne nommée à la tête d’un média".

Abderrahmane Mekhlef est quant à lui journaliste et écrivain avec à son actif des dizaines d'années d'expérience. Âgé de 78 ans, il a été journaliste à l’APS et Algérie Actualité.

Louiza Ammi, photographe reporter, auteur de nombreux clichés lors de la décennie noire, sera également parmi les intervenants.

Le collectif invite les participants à se déplacer afin de partager des témoignages à partir de 13H au café littéraire le "Sous-marin", situé au 67 boulevard Krim Belkacem, au Telemly à Alger.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
L'Algérie des années 90
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction