La marque Nivea accusée de racisme avec le slogan "White is purity"

Publication: Mis à jour:
NIVEA
La marque Nivea accusée de racisme avec le slogan "White is purity". | nivea
Imprimer

BAD BUZZ - Le dernier slogan de Nivea n'est pas passé. Pour vendre son déodorant "invisible for Black & White", la marque allemande a utilisé la photo d'une femme de dos en peignoir blanc, accompagnée de la phrase: "White is purity" (le blanc, c'est la pureté).

Cette publicité a été postée sur la page Facebook de la marque le 31 mars à destination de ses clients du Moyen-Orient.

La publication a soulevé beaucoup de commentaires, accusant la marque de racisme:

"Mais qu'est-ce que c'est que ça? Honte, honte, honte à vous. Renvoyez votre responsable marketing et toute personne qui a approuvé cette publicité".

"Mais enfin Nivea. C'est tellement raciste que je ne sais même pas par où commencer. Sans voix. Dans le futur, parlez des vêtements ou des produits et non des couleurs."

La publicité a en revanche eu un certain succès auprès de certains suprémacistes blancs comme le souligne la BBC dans la capture ci-dessous. Plusieurs comptes sur les réseaux sociaux appartenant à cette mouvance ont en effet ajouté en commentaires des images d'Hitler ou de Pepe the frog.

twitter

Après avoir soulevé l'indignation, la marque a supprimé son post et a expliqué que cette publication était "trompeuse". Un porte-parole de Nivea s'est exprimé sur le site de la BBC: "il y a eu des inquiétudes sur des discriminations ethniques à cause du post du déodorant Nivea sur notre page Nivea Moyen-Orient. Nous sommes profondément désolés que quiconque ait été choqué par ce post. Après avoir compris que ce post était trompeur, nous l'avons immédiatement retiré. La diversité et l'égalité sont des valeurs fondamentales de Nivea. La marque représente la diversité, la tolérance et l'égalité. Nous mettons en avant la différence. Les discriminations directes ou indirectes doivent être exclues de toutes nos décisions et dans toutes nos activités."

Un bad buzz qui intervient en même que celui de Pepsi, contraint de supprimer sa nouvelle campagne de publicité, accusée de récupération du mouvement Black Lives Matter.

LIRE AUSSI: