La Navy entraîne des soldats avec des impulsions électriques au cerveau

Publication: Mis à jour:
SOLDAT
L'armée américaine entraîne ses soldats d'élite avec des impulsions électriques au cerveau. | GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO
Imprimer

CERVEAU - "Un petit café avant de commencer l'entrainement? Oh, plutôt une stimulation électrique, s'il vous plait!" Si cette conversation est totalement fictive, on s'en rapproche à grands pas, notamment dans l'armée américaine.

Depuis quelques mois, des membres des Navy SEAL, les forces spéciales américaines, testent une méthode de stimulation électrique transcrânienne pour améliorer leurs capacités et réflexes, rapporte le site Military. Des membres de la "Team 6", qui ont notamment abattu Ben Laden, participent à ces expériences.

On ne sait pas exactement en quoi consistent ces tests, mais les volontaires ont obtenu "de meilleurs résultats avec l'aide de la technologie de neurostimulation", a précisé à Military un porte-parole des SEAL. "Les premiers résultats sont encourageants", affirme-t-il, expliquant que l'armée allait "aller maintenant plus loin dans ce domaine".

Un casque audio à pointes

Comment ça marche? L'armée américaine utilise la technologie développée par la société Halo Neuro. En gros, cela ressemble à un gros casque que l'on pose sur sa tête. Des petits pics en mousse positionnés sur l'arceau envoient des stimulations électriques au cerveau, en étant simplement en contact avec le crâne.

casque

Le résultat? Un état "d'hyperplasticité" pour le cerveau. Enfin, plus précisément la zone précise de celui-ci liée au mouvement physique, la seule à être influencée par cette technologie. Cela permet, pour faire simple, au cerveau de réagir en contractant un muscle plus vite.

Tant que l'entraînement implique un mouvement, "si vous faites des exercices intensifs, avec beaucoup de répétition, [cette technologie] va accélérer le bénéfice de l'entraînement", a expliqué à Military Brett Wingeier, cofondateur de la start-up. Si l'on en sait peu sur les expériences réalisées sur les soldats, la société Halo Neuro est, elle, prolixe sur les résultats obtenus sur des athlètes.

Des améliorations significatives

Selon la société, des sauteurs à ski ont ainsi vu leur force de propulsion augmenter de 13%. Cela peut sembler peu, mais à haut niveau, c'est une différence importante. Brett Wingeier pense que pour les soldats, ce casque de stimulation pourrait améliorer les performances de tir.

Si les résultats semblent encourageant, il faudra encore de nombreux tests avant que ces casques soient utilisés en situation réelle, pour vérifier si l'effet est bien réel et utile. Et surtout pour mieux connaître les possibles effets secondaires de cette technologie encore très récente.

LIRE AUSSI: