Documentaire de 2M sur l'amour: la société de prod dément avoir bidonné des témoignages

Publication: Mis à jour:
DOCU 2M
Documentaire de 2M sur l'amour: la société de prod dément avoir bidonné des témoignages |
Imprimer

TÉLÉVISION - La polémique sur le documentaire de Leila Marrakchi diffusé sur 2M va-t-elle enfin retomber? Alors qu'un des jeunes hommes interrogés avait affirmé mardi avoir été payé pour produire un faux témoignage, la société de production a démenti ces informations. Le jeune homme lui-même est revenu sur ses propos.

Mercredi soir, la société Ali n' Productions, appartenant au réalisateur Nabil Ayouch, a publié sur sa page Facebook une vidéo du jeune homme.

Si celui-ci dit avoir reçu de l'argent pour témoigner, il affirme dans cette vidéo que c'était avant tout pour se protéger, car ses propos tenus sur sa relation avec une jeune fille auraient pu lui porter préjudice. Il aurait en effet reçu des "pressions" et des "menaces" après la diffusion du documentaire sur l'amour et les relations sexuelles hors mariage.

La société de production a également démenti ces allégations dans un communiqué. "Le documentaire a été réalisé dans le respect de la déontologie professionnelle qui a toujours caractérisé la société productrice", explique-t-elle. "La société dément les déclarations de l’un des participants qui affirme avoir touché de l’argent pour participer au documentaire. Sa réaction survient après les menaces qu’il a reçues."

Le jeune homme s'est même présenté avec ses parents au siège de la société de production pour "expliquer les raisons qui l’ont poussé à véhiculer cette fausse information".

Depuis la diffusion dimanche sur 2M du documentaire "Zawaje El Wakt", qui fait partie de la série "Des Histoires et des Hommes" sur le thème de l'amour, les commentaires haineux et scandalisés déferlent sur la page Facebook de la chaîne télévisée. Beaucoup d'internautes se sont insurgés de voir des Marocains témoigner de leur sexualité à la télévision.

Contactée par le HuffPost Maroc, la réalisatrice du film considère cette polémique comme "un peu normale". "On a l'habitude, ce genre de sujet apporte toujours avec lui un débat", estime la réalisatrice du film. "L'idée était de faire témoigner des gens. Ceux qui veulent débattre débattront", conclut Leila Marrakchi.

LIRE AUSSI: Un documentaire diffusé sur 2M crée la polémique sur les réseaux sociaux