Bouteflika met en congé les ministres candidats aux législatives

Publication: Mis à jour:
BOUTEFLIKA
ALGIERS, ALGERIA. FEBRUARY 29, 2016. Algeria's president Abdelaziz Bouteflika during a meeting with the minister of foreign affairs of Russia. Alexander Scherbakov/TASS (Photo by Alexander Shcherbak\TASS via Getty Images) | Alexander Shcherbak via Getty Images
Imprimer

Le président Abdelaziz Bouteflika met en congé les ministres candidats aux législatives du 4 mai prochain, conformément aux dispositions de la Constitution, dont son article 93. Cette mesure prend effet à partir de samedi 8 avril, à la veille du lancement de la campagne électorale.

Les ministres concernés sont Boudjemaa Talaï, Abdelkader Ouali, Tahar Hadjar, Ghania Eddalia et Tayeb Zitouni. D'autres membres du gouvernement, qui totalisera désormais 6 ministres par intérim, les remplaceront à leurs poste.

Le ministre de la Santé Abdelmalek Boudiaf remplace Boudjemaa Talaï et devient ministre par intérim des Transports et Travaux publics. Abdelkader Ouali, ministre des Ressources en eau, sera quant à lui remplacé par le ministre de l'Energie, Noureddine Boutarfa, chargé de l'intérim.

Taha Hadjar, en tête de liste des candidats FLN dans la wilaya de Tiaret, sera remplacé par Mohamed Mebarki, actuellement ministre de la Formation professionnelle.

Azzedine Mihoubi, ministre de la Culture, sera à partir de ce samedi ministre par intérim des Relations avec le Parlement en remplacement de Ghania Eddalia, tête de liste à Blida.

Le dernier ministère concerné par cette mesure est celui des Moudjahidine. Le ministre des Affaires religieuses Mohamed Aissa assurera l'intérim en attendant le retour de Tayeb Zitouni.

La ministre déléguée chargé de l’artisanat, Aïcha Tagabou, à la tête de la liste dans la wilaya de Illizi, n'est visiblement pas concernée par cette mesure.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.