En vidéos: Raja Ben Ammar, une femme de convictions et de créativité

Publication: Mis à jour:
VV
Capture écran/youtube
Imprimer

Raja Ben Ammar, directrice du théâtre Mad'art, actrice et femme de théâtre émérite, s'est éteinte dans la nuit du 04 au 05 avril des suites de complications cardiaques.

Femme de créativité et de convictions, ses oeuvres autant que ses prises de positions auront marqué la scène culturelle et médiatique, notamment après la révolution.

Le 07 février 2014, un panel d'artistes se réunissent à l'espace El Teatro, un an après l'assassinat de Chokri Belaid pour lui rendre hommage et demander justice et vérité. Raja Ben Ammar et son compagnon Moncef Sayem lui rendent eux aussi un vibrant hommage.

"On ne reviendra plus jamais en arrière" clame-t-elle à une chaine de télévision belge venue l'interroger en 2012 sur le péril islamiste en Tunisie.

"قوم اش أخرتك راقدة" dans le cadre de Dream City 2007, spectacle de Raja Ben Ammar pour le théâtre Phou

L'espace Mad'art est déjà la cible d'une campagne de harcèlement de la police municipale quand le 31 janvier 2014, la police vient saisir chaises, machines et oeuvres exposés à l'espace. Raja Ben Ammar exprime son coup de gueule face à cet évènement sur Astrolabe TV.

52 secondes de "Fenêtre sur..." pièce de théâtre de Raja Ben Ammar qui a fait l'ouverture du Festival International de Hammamet en 2016

Conférence de presse de Raja Ben Ammar au cours du Colloque international organisé par L'Association de Vigilance et d'Engagement pour la Révolution Tunisienne et son Immunité (AVERTI) le 12 et le 13 mars 2011, soit près de 2 mois après la révoluton. Elle y revient sur le rapport du Tunisien à son corps mais également sur la censure exercée par l'État sur la culture en Tunisie.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.