"Fière d'être musulmane", Bella Hadid raconte sa vision du "Muslim ban"

Publication: Mis à jour:
BELLA HADID
Model Bella Hadid waits backstage before the Michael Kors Autumn/Winter 2017 collection presentation during New York Fashion Week in the Manhattan borough of New York, U.S., February 15, 2017. REUTERS/Andrew Kelly | Andrew Kelly / Reuters
Imprimer

PEOPLE - Les podiums, c'est bien, mais n'oublions pas la religion. La mannequin Victoria's Secret, Bella Hadid, s'est confiée sur sa vie privée, notamment sur son père et sa propre foi musulmane, dans les colonnes du magazine Porter.

Alors qu'elle était interrogée à propos du "Muslim ban", décret interdisant l'entrée sur le territoire américain aux ressortissants de 7 pays à majorité musulmane, la jeune femme a évoqué sa famille. "Mon père était un réfugié lorsqu'il est arrivé aux Etats-Unis, c'est donc quelque chose qui nous parle à ma sœur, mon frère et moi. Il a toujours été religieux et il a toujours prié avec nous. Je suis fière d'être musulmane", a-t-elle expliqué.

Le père de la belle est effectivement l'homme d'affaires Mohamed Hadid, né à Nazareth en Palestine. Il a fui le pays et s'est réfugié en Syrie, puis au Liban, avant d'atterrir aux Etats-Unis à 14 ans. Il a par la suite fait fortune dans l'immobilier. Il est aujourd'hui le plus gros promoteur de Californie, selon Paris Match et le créateur de plusieurs grands hôtels de Los Angeles.

A l'heure de la mise en place du Muslim Ban, la famille Hadid s'est donc sentie particulièrement concernée. Les deux sœurs, Bella et Gigi, ont défilé dans les rues de New-York, pancartes à la main pour manifester contre le décret. Ce dernier a finalement été suspendu sur tout le territoire, quelques heures avant l'entrée en vigueur de la nouvelle mouture du texte, le 16 mars dernier.

"J'ai des origines métissées. J'ai appris que nous sommes tous humains, nous méritons tous le respect et la gentillesse. Nous ne devrions pas traiter les gens comme s'ils ne le méritaient pas à cause de leurs origines. C'est injuste. Et ce message, celui d'être bienveillant chaque fois qu'il est possible de l'être, voilà ce qui est important pour moi", a-t-elle confié au Elle américain.

Une philosophie partagée par son père. En 2015, il postait sur un instagram un message de paix, invitant à ne pas confondre Daech et l'islam.

"Si Isis est l'islam, alors ceci est une Mercedes". "Isis n'est pas associé à l'islam, comme le Klu Klux Klan et les nazis ne sont pas associés au christianisme. La plupart des gens recrutés viennent de différents endroits de la planète et ne peuvent pas parler ou lire l'arabe (et notre coran est en arabe)."

LIRE AUSSI: Bella Hadid, Gigi Hadid et Kendall Jenner sont aussi photographes et ça énerve..