Polémique autour de l'appel à la prière mixé par un Dj britannique en Tunisie. Danser sur des louanges à Dieu n'est pas une première

Publication: Mis à jour:
DJ MIX
Kacper Pempel / Reuters
Imprimer

L'affaire du Dj qui a mixé l'appel à la prière dans une boite de nuit fait grand bruit en Tunisie. Cependant, il ne s'agit pas de la première fois qu'une référence à la prière est faite musicalement.

En effet, le mix proposé par le DJ pourrait s'inspirer de l'Orchestre symphonique de la radio et de la télévision Bosniaque qui reprend l'appel à la prière en y ajoutant des sonorités musicales.

Par ailleurs, le chanteur syrien Sabeh Fakhri, véritable institution dans le monde du "Tarab" a chanté l'appel à la prière dans sa chanson "قل للمليحة" sans pour autant créer de vagues.

Lors de la saison 8 de la Star Academy arabe diffusée sur la chaine LBC, un duo avait regroupé Nessma et Mohammad Dakdouk, sur une chanson mixant l'appel à la prière musulman et l'Avé Maria chrétien.

En ce qui concerne la religion chrétienne, de nombreuses prières sont chantées, dont la plus connue n'est autre que l'Ave Maria.

Par ailleurs, inspiré du Brésil, existe en France le concept des "Christothèques", des discothèques où des DJs mixent des chants louanges à Jésus Christ, dans des soirées "où l'on mixe pour Dieu".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.