À Casablanca, plusieurs failles lors de la réouverture du stade Mohammed V (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

FOOTBALL - Plus d'un an après sa fermeture en mars 2016, le stade Mohammed V de Casablanca a rouvert ses portes lundi pour abriter l'une des rencontres les plus attendues du championnat marocain. C'est le Wydad de Casablanca (WAC) qui a été le premier à accueillir son public pour affronter les FAR de Rabat, pour un score nul (1-1). Un match sous haute tension qui a mobilisé plus de 3.000 agents de police et de sécurité et des milliers de supporters du club rouge.

stade

police

Si les débordements habituels pour ce genre de matchs ont été évités, l'impression générale au vu des quelques changements apportés au niveau du stade était à la déception.

Problèmes d'accès

Le public, mais aussi les journalistes présents, ont eu beaucoup de mal à accéder au terrain.

"Nous avons l'impression que le stade à rouvert dans la précipitation. Les travaux ne sont pas achevés. Les portes d'accès électroniques fonctionnent, mais lentement. Nous avons eu beaucoup de mal à rentrer. Aussi, l'état des toilettes laisse à désirer, ils ont juste repeint les murs", nous confie Abdelilah, 37 ans, après la fin du match.

"C'est notre deuxième maison ici, Je viens au stade depuis que j'ai ouvert les yeux. Je m'attendais à de grands changements ", regrette ce fervent supporter du Wydad.

tourniquetr

"Rien n'a vraiment changé"

Même son de cloche du coté de Mohammed, père de famille à la retraite, qui ne rate aucun match du Wydad depuis plus de 40 ans. "Ils ont juste mis de nouveaux sièges. Rien n'a vraiment changé", fustige-t-il. "Les gens ont attendu plus de deux heures devant les portes pour entrer au stade. Finalement, ils ont dû forcer le passage", raconte l'homme venu accompagné de ses trois enfants. "On s'attendait à de grands changements et à une meilleure organisation. Mais ce n'était malheureusement pas le cas", ajoute sa fille, Hajar, 21 ans.

À l'extérieur du stade, aucun changement majeur n'est en effet visible. À l'intérieur, les sièges qui étaient auparavant verts d'un coté et rouges de l'autre, ont été échangés contre de nouveaux sièges aux couleurs bleu et jaune. "Je crois qu'ils ont juste ramené les sièges de l'Itiihad de Tanger (ndlr, de la même couleur)", s'amuse Karim, un supporter des FAR qui a fait le déplacement à Casablanca pour soutenir son équipe.

Deux nouveaux panneaux d'affiche ont également été installés des deux côtés des gradins.

stade

wydad

"Le nouveau tableau d'affiche est joli, mais nous n'avons pas besoin d'une autre magana ici. Une seule suffit de l'autre côté", plaisante de son côté Yassine, 26 ans, membre des Winners, les ultras du Wydad.

toilettes

"L'état des toilettes laisse à désirer", confie Abdelilah, 37 ans.

Sur les réseaux sociaux, des internautes pointent aussi le manque de considération pour les personnes à mobilité réduite.

Des "failles organisationnelles"

Du côté de Casa Events et Animation, la société de développement local (SDL) chargée de la gestion de la billetterie et de la sécurité du stade, la précaution est de mise.

Si le directeur général de la SDL reconnait des failles dans l'organisation du match de réouverture, il estime qu'il est encore tôt pour établir un bilan.

"Le match d'hier a eu lieu dans des conditions nouvelles, avec une nouvelle organisation pour l'accès au stade, qui se fait désormais à travers des portes électroniques", explique au HuffPost Maroc, Mohamed Jouahri, à l'issue d'une conférence organisée mardi matin à Casablanca.

wydad

"Nous avons tout fait pour essayer d'éviter tous les points noirs qu'il y avait auparavant, notamment concernant l'entrée des mineurs au terrain. Mais nous ne pouvons pas émettre des jugements sur les changements qui ont été apportés en un ou deux matchs", poursuit-il.

siege

Selon le responsable de la SDL, une réunion a eu lieu dans la matinée avec les différentes parties concernées pour faire un bilan de la rencontre. "Pour l'instant, le bilan est positif. Il y a toutefois quelques failles constatées auxquelles nous allons remédier pour dépasser certains problèmes", conclut-il.

stade

Au total, 230 millions de dirhams ont été alloués aux travaux de rénovation du stade Mohammed V de Casablanca, financés conjointement par le Conseil de la ville, le ministère de l'Intérieur et le ministère de la Jeunesse et des sports.

Outre le souci de remettre à neuf le stade afin qu'il répondre aux normes internationales, l'enjeu majeur de cette rénovation était de maîtriser les actes de vandalisme.

stade

Si ce n'est pas la première fois que le stade Mohammed V a droit à un lifting, les travaux de rénovation entrepris cette année sont les plus importants depuis son ouverture en mars 1955. La fermeture pour travaux du complexe sportif avait été décidée en mars 2016, au lendemain des actes meurtriers de hooliganisme qui ont coûté la vie à deux supporters du Raja de Casablanca et fait 76 blessés.

LIRE AUSSI: