Le Technoparc d'Oran devrait être opérationnel avant les Jeux méditerranéens

Publication: Mis à jour:
TECHNOPARC ORAN
SkyscraperCity
Imprimer

Technoparc d'Oran devrait être opérationnel avant les Jeux méditerranéens de 2021. Aussi le lancement des travaux de viabilisation du site de ce futur Technoparc est prévu "avant la fin du mois d'avril en cours", a indiqué à l'APS le directeur de l'Agence nationale de promotion et de développement des parcs technologiques (ANPT), M. Abdelhakim Bensaoula.

Les travaux de viabilisation, dont l'entreprise de réalisation a été sélectionnée en février dernier, est la première étape pour la réalisation du Technoparc, devant être réalisé à Belgaid (Oran Est) sur une superficie de 32 hectares.
Les travaux de viabilisation englobent la réalisation de la voirie et l'installation des réseaux de câblage et connectivité (électricité, éclairage public, téléphone et internet) en plus de réseaux d'assainissement et de l'AEP.

Le délai pour la viabilisation du site a été fixé entre 4 et 6 mois alors que le lancement de la réalisation du bâtiment devant abriter la direction et l'administration du futur Technoparc, sur une superficie de 1.000 m2 est prévu, quant à lui, au mois de juin, a affirmé le même responsable.

La réalisation d'autres bâtiments, en l'occurrence un bloc destiné à abriter deux incubateurs dont un de recherches, un hôtel d'entreprises, qui accueillera les PME et PMI naissantes, se fera au fur et à mesure, au cours de l'année 2017 et le début de l'année 2018, a ajouté le même responsable.

Ces bâtiments occuperont une superficie de 4 hectares et le reste de l'espace de ce gigantesque Technoparc, soit 28 hectares, sera réservé aux investissements en TIC, a noté Abdelhakim Bensaoula.

Le Technoparc de Belgaid qui a bénéficié d'un investissement initial de l'Etat de l'ordre d'un milliard de dinars, devra être opérationnel avant la tenue des Jeux méditerranéens de 2021, selon le calendrier établi par les concepteurs de ce projet.

Ce Technoparc vient après ceux de Sidi Abdellah (Alger) et d'Annaba, en phase de lancement des activités puisqu'il dispose déjà des structures nécessaires. Deux autres Technoparcs, à Ouargla et Boughzoul (Médéa), sont en cours d'études.

Ce projet est appelé à développer la création de start-up de la région et à créer un certain nombre d'activités dédiées aux sociétés de technologies de l'information et de communication (TIC), a rappelé Abdelhakim Bensaoula, ajoutant que le rôle de cette infrastructure est de créer un écosystème en mesure d'assurer aux chercheurs et aux porteurs de projets dans le domaine des TIC, les moyens nécessaires pour les réaliser.

S'agissant l'impact et l'utilité de ce Technoparc dans la région Ouest du pays, le même responsable a affirmé que le développement des solutions TIC en matière d'économie d'énergie, d'application en rapport avec la 4G ainsi que l'utilisation des TIC dans le domaine de l'agriculture constituent des domaines prioritaires auxquels l'ANPT souhaite voir se développer.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.