Une explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg fait au moins dix morts

Publication: Mis à jour:
SAINT PETERSBURG
SAINT-PETERSBURG, RUSSIA - APRIL 3: Health team workers and firefighters are dispatched after an explosion at a subway station in St Petersburg, Russia on April 3, 2017. At least 10 people were killed on the blast. (Photo by Sergey Mihailicenko/Anadolu Agency/Getty Images) | Anadolu Agency via Getty Images
Imprimer

Dix personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessés lundi dans une explosion survenue dans le métro de Saint-Pétersbourg, ont annoncé les agences de presse russes citant des secouristes.

"Selon les premières informations, 10 personnes ont été tuées et 20 blessées", a indiqué à l'agence Interfax une source au sein du ministère russe des Situations d'urgence.


"L'explosion a eu lieu dans l'un des wagons. Il y a des victimes", avait indiqué dans un premier temps une source au sein des forces de l'ordre à l'agence publique Ria Novosti.

Le président russe Vladimir Poutine, qui se trouvait justement à Saint-Pétersbourg pour participer à une rencontre avec des journalistes russes, a été informé de la situation, selon le porte-parole du Kremlin cité par l'agence de presse TASS.

Il a présenté "ses condoléances" aux victimes lors d'une courte intervention télévisée.

L'explosion a eu lieu dans une rame de métro alors qu'elle se trouvait entre deux stations du centre-ville de Saint-Pétersbourg.

Selon le service de presse du métro de la seconde ville de Russie, cité par les agences de presse russes, sept stations ont été fermées.

Des enquêteurs se sont rendus sur place pour déterminer les premiers éléments, a annoncé le Parquet de Saint-Pétersbourg dans un communiqué.

Les autorités russes ont annoncé lundi l'ouverture d'une enquête pour "acte terroriste" après l'explosion dans un wagon du métro de Saint-Pétersbourg qui a fait une dizaine de morts et des dizaines de blessés.

"L'enquête a été ouverte pour acte terroriste", a indiqué le Comité d'enquête russe dans un communiqué, tout en précisant que les enquêteurs vont examiner "toutes les autres pistes éventuelles".

Une bombe artisanale a été retrouvée dans une station du métro de Saint-Pétersbourg, peu après qu'une explosion a fait lundi une dizaine de morts et des dizaines de blessés dans une autre station, a indiqué le Comité national antiterroriste (NAK).

"Dans la station de métro Plochad Vosstaniïa, une bombe artisanale a été découverte et désamorcée à temps", a déclaré dans un communiqué le comité cité par les agences russes, précisant que "les services spéciaux sont sur place".

La piste de Daech?

Les services russes sont depuis plusieurs mois en état d'alerte. La Russie, qui soutient diplomatiquement et militairement la Syrie, a été spécifiquement visée par des menaces de l'organisation Etat islamique (EI) et les autorités redoutent le retour de combattants tchétchènes partis faire le djihad en Syrie.

Ces dernières années, rapporte l'agence de presse britannique Reuters, la Russie a été la cible d'attaques menées par des militants tchétchènes. En mars 2010, le métro de Moscou avait été frappé par deux femmes kamikazes qui avaient tué au moins 38 personnes en déclenchant leurs ceintures d'explosifs au milieu des passagers de deux rames.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.