Insolite: Ce performeur couve des oeufs au Palais de Tokyo sous le regard amusé des visiteurs

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Abraham Poincheval, jeune performeur français s'est distingué d'une façon pour le moins insolite au Palais de Tokyo, bâtiment consacré à l'art moderne et contemporain, à Paris.

Trois semaines seulement après s'être enfermé huit jours dans un "sarcophage de pierre" taillé à sa silhouette, l'artiste performeur s'attaque maintenant à son "premier travail avec du vivant" en couvant une douzaine d'œufs de poule sous les yeux du public.

fa

Abraham Poincheval s'est enfermé mercredi 29 mars midi dans un "vivarium" en plexiglas chargé selon lui de "conserver un air et une humidité assez stables". A l'intérieur: de quoi boire et manger, mais aussi une chaise faisant office de "table de couvaison, avec un trou à l'intérieur et un système pour poser les œufs".

La performance, nommée "Œuf", devrait durer entre 21 et 26 jours. L'artiste ne s'est autorisé qu'une sortie d'une demi heure chaque jour, afin de ne pas craquer.

v

Poincheval avait déjà fait les gros titres fin février avec sa performance "Pierre": il avait alors vécu en parfaite autarcie pendant une semaine dans une grosse pierre aménagée à l'intérieur selon la silhouette. Et s'il décrivait cette expérience comme merveilleuse et "pas du tout oppressante", l'artiste reconnaît être plus inquiet pour "Œuf": il s'y sent plus exposé que dans ses œuvres précédentes.

"Avant j'habitais, je faisais corps, j'étais à intérieur des choses. Là c'est une véritable transformation, je suis à l'extérieur, je suis celui qui entoure". De là découle une autre angoisse : "Il y a un contact beaucoup plus direct avec le public, d'habitude je suis seul avec l'objet. C'est une première".

Une fois nés, les poussins iront couler des jours heureux dans la ferme normande de Christian, qui assure en riant qu'"ils ne finiront pas sur la table".

Avant "Pierre", Poincheval avait passé une semaine sur une plate-forme à 20 mètres au-dessus du sol devant la Gare de Lyon, traversé les Alpes-de-Haute-Provence en poussant un cylindre qui était à la fois un abri et un appareil photo, et vécu à bord d'une bouteille géante (6 mètres de long) en remontant le Rhône.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.