Le ministère des Moudjahidine accorde une importance capitale au patrimoine historique et culturel

Publication: Mis à jour:
HERITAGE ALGERIA
DEA / C. SAPPA via Getty Images
Imprimer

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a affirmé dimanche 2 avril à Tlemcen que son département accordait une importance "capitale" au patrimoine historique et culturel à transmettre aux générations montantes.

Cette déclaration a été faite lors d'une conférence sur l’acte politique dans la résistance populaire, le mouvement national et la Révolution du 1er novembre 1954, organisée au musée régional du moudjahid de Tlemcen.

Pour concrétiser ces instructions, le ministère a élaboré des programmes nationaux et locaux diversifiés et complémentaires comportant la célébration des fêtes nationales, la commémoration des anniversaires de hauts faits de la guerre de libération nationale, la restauration des carrés de martyrs et des sites et monuments historiques reconvertis en musées témoins de la résistance et de l'héroïsme du peuple algérien, a indiqué M. Zitouni.

Ces musées sont à la disposition des étudiants et des chercheurs pour l’écriture de l’histoire de la révolution algérienne, devenue une référence pour les mouvements de libération dans le monde, a-t-il fait valoir.

A propos de la conférence historique, le ministre a souligné que cette rencontre vise à s’inspirer de leçons et de repères à transmettre aux générations montantes pour leur inculquer les principes du combat et de résistance pour relever les défis de l'heure, a encore souligné le ministre, tout en valorisant la paix et la stabilité dont jouit le pays.

M. Zitouni a aussi appelé à une participation massive aux prochaines élections pour renforcer l’état, contribuer à la décision et bâtir l’avenir du pays.

Après la projection d’un documentaire sur les sites historiques de la résistance populaire, l’assistance a suivi une série de communications dont la première a été animée par un universitaire de Mascara, Abed Soltana, sur la bataille de l’Emir Abdelkader à Tlemcen.

En marge des travaux de cette conférence organisée par le ministère des Moudjahidine avec la participation de moudjahidine de la région, d'historiens et d'universitaires, M. Zitouni a inauguré une stèle commémorative à Sabra commémorant les enf-mâdes perpétrées en 1957 par le colonisateur français faisant sept chouhada tombés au champ d’honneur.

A Ain Ghraba, il a marqué une halte à la stèle commémorant l’incendie de la forêt de liège à Ahfir dans la veille du 1er novembre 1954 par des moudjahidine sous les commandes du chahid Larbi Ben M’hidi, avant de visiter le camp de torture "Château" du colonisateur français à Sebdou, qui fait l'objet de travaux pour le reconvertir en musée.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.