Opération séduction au Maroc du programme d'immigration canadien "Destination Acadie"

Publication: Mis à jour:
ACADIE
Logo du projet Destination Acadie, lancé en 2012 | DR
Imprimer

IMMIGRATION - Le Québec n'est plus la seule destination francophone du Canada à séduire les Marocains. Projet organisé par les provinces canadiennes du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard, et appuyé par le service d'immigration de l'Ambassade du Canada au Maroc, "Destination Acadie" part en avril à la rencontre des potentiels candidats marocains.

Les artisans de ce projet travaillent main dans la main avec l'ambassade du Canada au Maroc. Leur but? Faire venir les francophones dans les provinces canadiennes de la région acadienne. Des provinces où la population francophone est minoritaire, et qui courtisent depuis peu les Marocains intéressés par un projet d'immigration vers le Canada.

Un projet en plein essor

"C'est la deuxième fois que nous prospectons au Maroc, et je dois dire que nous avions rencontré un franc succès l'année dernière", déclare François Emond, directeur du projet Destination Acadie, qui précise que près de 1000 personnes étaient venues assister aux conférences données. Dans la foulée, ce sont près de 200 dossiers qui avaient été déposés. La plupart sont toujours en cours de traitement, car les procédures d'immigration prennent souvent plus d'un an.

Pour ce qui est de l'édition 2017 de la tournée du programme "Destination Acadie", toujours en cours, les organisateurs sont confiants. Au total, 4 villes du royaume accueilleront les conférences de Destination Acadie. Après un passage par Casablanca le 2 avril dernier, Destination Acadie s'arrêtera à Tanger le 4 avril, à Rabat le 6 avril, et à Marrakech le 8 avril.

Mis en place en 2012, le projet Destination Acadie a pour principal objectif d'accroître la migration des francophones vers les trois provinces canadiennes citées en tête d'article. Avant 2016, seuls la France, la Belgique et la Suisse faisaient partie des pays visés. Mais depuis un an, les Canadiens s'intéressent de près au Maroc. "À chaque conférence, il y a une partie où l'on présente notre projet, pour éclaircir au mieux nos propos. Ensuite, plusieurs intervenants se relaient afin d'expliquer à l'assistance le but de notre démarche. Parmi ces intervenants, il y a trois universités, un collège, une formation technique pour recruter les étudiants", déclare François Emond, qui précise que les travailleurs sont aussi les bienvenus. "À la fin de chaque conférence, des kiosques d'information des différents intervenants communautaires et gouvernementaux sont ouverts pour les gens qui souhaitent se renseigner sur les services d'immigration au Canada, les services d'appui offert et les démarches à suivre pour immigrer au Canada", ajoute le directeur du projet.

Pour plus d'informations relatives à ce sujet, rendez-vous sur la page Twitter du projet Destination Acadie ainsi que sur la page internet du projet http://vivreenacadie.ca

LIRE AUSSI: