Tunisie: La terre "plate, fine, fixe et située au centre de l'univers". Cette thèse déchaîne les passions

Publication: Mis à jour:
EARTH
uschools via Getty Images
Imprimer

Une thèse dont le projet a été déposé par une étudiante du Laboratoire "Eau, Energie, Environnement" de l'Ecole Nationale d'Ingénieurs de Sfax agite les réseaux sociaux ces derniers jours.

La cause? Elle y aurait affirmé que "la terre est plate, fine, fixe et située au centre de l'univers".

Réagissant à ce qu'il estime être "une campagne" contre sa personne, le directeur de thèse Jamel Touir a affirmé sur la radio Shems FM, être victime d'une campagne qui touche à son prestige et à ses compétences scientifiques.

Il a, en outre, affirmé via un statut sur sa page Facebook avant de le supprimer que le projet de la thèse de son étudiante n'était pas de démontrer que la terre est plate mais de remettre en question le fait que "la terre tourne autour du soleil" en essayant de démontrer c'est le soleil qui tourne autour de la terre.

Cette dernière a, selon Jamel Touir, obtenu le soutien "de chercheurs américains qui lui ont envoyé de nombreuses études pouvant appuyer sa thèse dont celles de la Nasa", a-t-il affirmé avant d'ajouter que "les résultats préliminaires" de cette thèse ont bien été publiés dans une revue internationale.

Pour le moment, les résultats préliminaires de cette thèse sont au niveau de la commission chargée des doctorats pour étude, et elle seule peut valider ou refuser celle-ci, a rappelé Jamel Touir.

Ancien élu à l'Assemblée Constituante

Jamel Touir, le directeur de cette thèse au coeur de cette tempête médiatique n'est autre qu'un ancien élu à Assemblée nationale constituante pour le compte d'Ettakatol et a présidé la commission des instances constitutionnelles à l'ANC.

Selon le site du parti, il serait actuellement membre de l’instance politique d'Al Irada.

Une trainée de poudre sur les réseaux sociaux

L'information diffusée au départ faisait état d'une thèse déposée et non un brouillon de thèse à l'étude en commission de doctorat à l'université. De là, la toile s'emballe, plusieurs internautes exprimant leur incompréhension qu'une telle thèse puisse être déposée notamment par rapport aux arguments présentés pour défendre cette thèse.

De son côté, Habib Bouhamed Chaabouni, professeure en génétique humaine et lauréate du prix Unesco –L'Oréal pour les femmes de la science (2006) , a affirmé que ce qui et le plus important, c'est "la méthodologie" du travail indiquant que "la Science repose sur le doute".

Le ministère de l'Enseignement supérieur réagit

Face au tollé provoqué sur les réseaux sociaux, le ministère de l'Enseignement supérieur a indiqué via son chargé de communication Driss Sayeh, qu'une communication officielle sera envoyée à l'Université des sciences de Sfax afin de demander des "éclaircissements sur le dépôt de ce doctorat qui sera bientôt soutenu qui dit que la terre est plate en se basant sur des croyances religieuses" rapporte l'agence TAP.

Héliocentrisme Vs géocentrisme

Pour Jamel Touir son étudiante essaie simplement de prouver que le modèle géocentrique prime sur le modèle héliocentrique. Mais qu'est-ce que ces modèles?

L'héliocentrisme est un modèle qui affirme que le soleil est le centre de l'univers, les planètes effectuent leur rotation autour de lui. Ce modèle est celui qui est communément admis depuis que les travaux de Copernic, Galilée, ou encore Kepler ont permis de le démontrer.

S'oppose à ce modèle, celui dit géocentrique qui, lui, place la terre au centre de l'univers. S'inspirant des théories d'Aristote et de Ptolémée, ce modèle disparaît à la renaissance au profit des théories héliocentriques.

Cependant depuis plusieurs années, plusieurs théories et études tentent de prouver que la terre se situe au centre de l'univers se basant sur des études réalisées au 20eme siècle.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.