Jazz à Carthage, 1ére soirée: La Grande-Bretagne à l'honneur!

Publication: Mis à jour:
CAR
Jazz à Carthage
Imprimer

Le 12éme épisode de Jazz à Carthage a été officiellement lancé hier. Une soirée pleine d’émotion et de découvertes avec de jeunes artistes venus de Grande-Bretagne.

La première partie du spectacle a été assurée par Liam Bailey, protégé d’Amy Winehouse, qui a interprété son dernier album, “Definitely Now”, paru en 2014, avec élégance. D’une mère anglaise et d’un père jamaïcain, sa musique est un mélange alternatif de reggae et de soul qui représente bien son mix culturel. Par ailleurs, durant sa représentation, il essaye d’être très proche du public notamment avec une playlist engagée et qui incite au partage tel que son dernier single, "Love your neighbour".

c

Quelques minutes après la fin du spectacle, il confie au HuffPost Tunisie "le public était réservé au début mais tout le monde a très vite commencé à se mettre à l’aise. Votre pays m’a très bien reçu et votre cuisine est absolument sublime. Je reviendrai, c’est sûr".

v

L’artiste compte rentrer en grande Bretagne et commencer à écrire son prochain album, qui, il l’espère, sera disponible au début de l’automne 2017.

b

C’est à Myles Sanko, d’animer la seconde partie. Très inspiré par ses origines franco-ghanéenne, son premier album, paru sur YouTube, est intitulé "Born in Black and White". Hier soir, il a présenté "Just Being Me", son dernier album. Ce cocktail d’influences musicales est une explosion d’énergie qui lui vaut sa ressemblance avec Marvin Gaye.

g

"Mon inspiration principale est la vie car elle est pleine de surprises. Mon prochain album est prévu pour 2019, mais d’ici-là, je vais multiplier les concerts pour partager mon amour pour la musique avec mon public".

De son interaction avec son public, Myles a produit son premier album "Forever Dreaming" qui a été financé par ses fans. Il accorde donc une grande importance aux gens qui apprécient sa musique et c’est sans oublier le public de Jazz à Carthage à qui il a chanté "I need you, more than you know", issu de la chanson "Come On Home".

v

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.