Le Parc national de Dghoumès classé 2eme mondial par une organisation britannique pour sa biodiversité saharienne

Publication: Mis à jour:
TOZEUR
A general view taken on May 3, 2014 shows palm trees in an oasis in the town of Tozeur, in the Djerid region of south west Tunisia which is known for its large production of dates. AFP PHOTO / FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images) | FETHI BELAID/AFP/via Getty Images
Imprimer

L’organisation britannique Marwell Wildlife, spécialisée dans la biodiversité, classe le Parc national de Dghoumès (dans le gouvernorat de Tozeur), au deuxième rang mondial pour sa biodiversité saharienne et ses efforts pour la préservation de sa faune et de sa flore et pour la promotion du tourisme écologique, affirme à l’agence TAP le directeur du service des forêts, Mohamed Debbabi.

Ces efforts ont été renforcés par le projet de promotion du tourisme écologique et de renforcement de la biodiversité saharienne, en cours de réalisation, ajoute la même source.

Financé par la Banque mondiale au profit de trois parcs nationaux (Dghoumes, Jebil à Kébili, Bouhedma à Sidi Bouzid), moyennant 9,5 millions de dollars, le projet a permis d’engager des travaux de rénovation de l’écomusée au Parc national de Dghoumès, l’installation de panneaux solaires et l’aménagement de parcours à l’intérieur du parc.

Il a, également, permis, selon la même source, de financer des activités touristiques et écologiques au profit de six associations et 78 habitants dans la localité de Dghoumès.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.