La coalition anti-Daesh a fait 229 morts civils en moins de trois ans

Publication: Mis à jour:
ISIS
DR
Imprimer

DOMMAGES COLLATÉRAUX - Au moins 229 civils ont été tués par erreur dans des frappes menées en Irak et en Syrie par la coalition internationale contre le groupe terroriste "Etat islamique", a indiqué samedi la Combined Joint Task Force (CJTF) dans un communiqué.

“Selon l’information disponible à ce jour, la coalition estime qu’au moins 229 civils ont été tués par erreur dans des frappes de la coalition” contre Daesh entre août 2014 et février 2017.

La CJTF, qui a reçu des rapports signalant la mort de 396 civils, souligne qu’elle n’a aucun moyen “traditionnel sûr” de vérifier ces informations. Cependant, elle a pu vérifier le chiffre de 229 victimes civiles en interrogeant ses propres pilotes.

Entre août 2014 et février 2017, cette coalition de près de 70 pays chapeautés par les Etats-Unis, a mené 18.645 frappes aériennes et terrestres, indique le communiqué.

Entre le 17 octobre 2016, qui marque le début des opérations visant à déloger "Daesh" de la ville irakienne de Mossoul, et la libération de l’est de cette ville le 18 février dernier, au moins 37 civils ont perdu la vie dans des frappes de la coalition, selon la CJTF.

La coalition déploie un “effort extraordinaire” pour frapper les cibles militaires afin de minimiser le risque de victimes civiles, précise le communiqué, admettant que “dans certains cas, les victimes sont inévitables”.

La coalition ajoute qu’elle enquête actuellement sur 43 cas où des victimes civiles ont été signalées. Une autre investigation est en cours sur une frappe particulièrement meurtrière qui a ciblé le 17 mars le quartier Al-Jadida de Mossoul et aurait fait environ 130 morts.

LIRE AUSSI: