"Hijabi": Mona Haydar rappe pour défendre le port du voile (VIDEO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

"I still wrap my hijab" (Je continue à porter mon hidjab). C'est par ce refrain que Mona Haydar, poète, performeuse et activiste américaine d'origine syrienne défend le port du voile. A l'occasion de la "Journée de la femme musulmane" aux Etats-Unis lundi 27 mars 2017, elle a diffusé sur les réseaux sociaux son clip "Hijabi" dans lequel elle rappe son choix et dénonce les clichés sur le port du voile.

Mona Haydar a ras-le-bol des remarques incessantes, impertinentes voire irrespectueuses sur son hijab. "Comment sont tes cheveux ?", "Je parie que tu as une belle chevelure", "Ton hijab ne te fait pas suer ?", répète-t-elle au début de son clip (vidéo ci-dessus) comme pour exprimer son exaspération.

Dans ses paroles, elle dit sa lassitude de "la fascination" des gens pour son voile. Elle les invite alors, dans un flow bien réussi pour une première performance de rap, "à s'occuper de leurs vies".

Mona Haydar, enceinte dans ce clip, ne cesse de le répéter dans son refrain: malgré certaines critiques, elle "continuera à nouer son hijab", mieux encore, à en faire un vêtement "swag".

Cette Américano-syrienne s'était déjà faîte connaître en décembre 2015, au lendemain des différents attentats en Europe. Elle était sortie avec son mari pour sensibiliser les Américains à la religion musulmane.

Avec un panneau "Demandez à un musulman", elle avait fait le buzz en proposant du café ou des pâtisseries à des passants qui donnaient de bonnes réponses sur l'Islam (Vidéo ci-dessous).

LIRE AUSSI: L'escrimeuse Ibtihaj Muhammad sera la première athlète américaine en hijab aux Jeux olympiques de Rio