Dernière ligne droite pour le complexe solaire Noor de Ouarzazate

Publication: Mis à jour:
NOOR OUARZAZATE
Dernière ligne droite pour le complexe solaire Noor de Ouarzazate | Youssef Boudlal / Reuters
Imprimer

ÉNERGIES RENOUVELABLES - L'heure de la fin des travaux du vaste complexe solaire Noor à Ouarzazate a bientôt sonné. Samedi 1er avril, le roi a donné le coup d'envoi des travaux de réalisation de la quatrième centrale solaire du complexe, qui arrive ainsi à sa dernière ligne droite.

Avec un investissement estimé à plus de 750 millions de dirhams, Noor IV sera développée sur une surface d’environ 137 hectares et aura une capacité de 72 MW.

La centrale utilise la technologie photovoltaïque pour produire de l’énergie électrique directement à partir des rayons du soleil. Le tarif de sortie du kilowattheure de cette quatrième centrale s’établira au prix compétitif de 0,44 dirham.

Noor IV, dont la mise en service est prévue pour le premier trimestre 2018, sera développée dans le cadre d’un partenariat associant l'agence marocaine des énergies renouvelables Masen et un consortium d’opérateurs privés mené par le groupe Acwa Power, sélectionné suite à un appel d’offres international.

Etendu sur plus de 3.000 hectares, Noor Ouarzazate est constitué de quatre centrales solaires associées à une plateforme de recherche et développement qui s’étend sur plus de 150 hectares.

En février 2016, la première centrale du complexe (Noor I) avait été mise en service. Les taux d'avancement des travaux de la deuxième et troisième centrale (Noor II et Noor III) ont bien avancé, atteignant respectivement les 76% et 74%,

Ces quatre projets feront du complexe Noor de Ouarzazate le plus grand site de production solaire multi-technologique au monde avec une capacité totale de 582 MW et un investissement de 2 milliards d’euros.

Outre ce complexe, le plan solaire Noor prévoit la construction d’une série de centrales solaires plus petites à Midelt, Laâyoune, Boujdour et Tata.

Le lancement de ces projets énergétiques vise à réduire les émissions de gaz à effets de serre et atteindre l'objectif de porter la part des énergies renouvelables dans le mix électrique marocain à 52% à l’horizon 2030.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
La centrale Noor en 10 images
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction