Gouvernement: Les propositions du PJD

Publication: Mis à jour:
GOUVERNEMENT
AICPRESS
Imprimer

POLITIQUE - La liste des ministrables du PJD est prête. Le secrétariat général du gouvernement, qui s'est réuni jeudi 30 mars, a opté pour le maintien de certaines têtes, affirment au HuffPost Maroc des sources au sein du parti de la lampe. C'est le cas de Mustapha Ramid, qui devrait rester à la tête du ministère de la Justice et des libertés. Son collègue, Aziz Rebbah, pourrait conserver son portefeuille de l'Équipement et du transport. Tous deux étaient pressentis pour succéder à Abdelilah Benkirane après avoir été démis de ses fonctions par le roi Mohammed VI.

Bassima Hakkaoui devrait également poursuivre les dossiers qu'elle a entamé au département de la Famille, bien que son premier mandat s'est heurté aux critiques du mouvement associatif. Cette fois-ci, elle pourrait être accompagnée de sa camarade, Nezha Louafi, dont le nom a été proposé pour piloter le ministère chargé des MRE. À leurs côtés, Jamila Moussali, proposée comme secrétaire d'État.

Notons toutefois que la nomination de ces figures du PJD n'est pas définitive. Les propositions de Saad Eddine El Othmani risquent de se heurter aux réticences des nouveaux alliées du PJD, qui s'accrochent surtout à des portefeuilles stratégiques. L'annonce du gouvernement est attendu cette fin de semaine, comme s'y était engagé le 29 mars le nouveau chef du gouvernement.

LIRE AUSSI: