2016, une année charnière pour CFG Bank

Publication: Mis à jour:
CFG
Facebook/CFGBank
Imprimer

FINANCE – Première année d’activité pour CFG Bank. Malgré un résultat net toujours déficitaire, logique un an après sa constitution, le nouvel entrant confirme son statut de "game changer" dans le paysage bancaire marocain. Le produit net bancaire est en effet passé de 59 à 134 millions de DH, soit une hausse de 126% sur la période. Les prêts à la clientèle ont eux progressé de 120% à 1,248 milliards de dirhams, tandis que les dépôts atteignent 2,43 milliards de DH, en hausse de 63% en un an. La gestion d'actifs, activité de base de l’établissement, se porte très bien puisque celui-ci dispose de plus de 13 milliards d'actifs, en hausse de près de 2 Mds de dirhams. Les fonds propres atteignent désormais 473 MDH.

Agressivité commerciale

De bons résultats que le management explique par une présence commerciale de plus en plus agressive, notamment auprès des particuliers. En plus de proposer des services inédits, tels que le dépôt de chèque sur guichet bancaire ou la fermeture tardive des agences (19h), la banque a adopté une stratégie "hybride", à mi chemin entre la banque en ligne et la banque physique. Et ce en laissant le choix au client de décider du dosage de technologie dans sa relation avec la banque. Il peut être assisté à 100% ou, inversement, être totalement autonome. Raison pour laquelle le board ne voit pas un basculement en pure player dans le court terme, car même si le digital est en train de bouleverser la relation banque/client, une partie importante de la clientèle reste attachée au contact direct avec l’agence.

LIRE AUSSI: