Relancée, la machine Alliances veut rétablir la confiance

Publication: Mis à jour:
ALLIANCES
Alliances
Imprimer

IMMOBILIER - Le groupe Alliances renoue avec la reprise. Après avoir plongé dans une tourmente financière, le promoteur a réussi à baisser sa dette. Réduit de moitié, son niveau d’endettement se limite désormais à 1,78 milliards de dirhams contre 3,43 milliards au 1er janvier 2015.

L’exécution du plan de restructuration semble donc en bonne voie, grâce en partie aux protocoles signés avec les 7 banques, comme le rappelle le groupe dans son dernier communiqué de presse. Le groupe travaille aussi sur la réduction de sa dette privée. Celle-ci devrait passer de 4,48 milliards de dirhams au 1er janvier 2015 à près de 1,5 milliards courant 2017.

Sécuriser les prochains résultats

Aux investisseurs qui ne sont toujours pas confiants dans les prévisions communiquées par le groupe, le management affirme disposer d’un portefeuille de projets permettant de sécuriser les prochains résultats. Le groupe mise, entre autres, sur son carnet de commande en Afrique. Au Cameroun, Alliances prend en charge la construction de 8 hôpitaux et de 800 logements, ainsi que la réhabilitation de 3 CHU. Les travaux avancent conformément au planning fixé, affirme le promoteur. Pour la Côté d'Ivoire, la première tranche de 640 unités de logements et de 32 commerce est promise pour cet été.

Face à une demande confirmée, Alliances poursuivra son activité, surtout dans le segment social. En effet, le chiffre d’affaires de l’activité habitat social et intermédiaire a grimpé de 516 millions à 1,8 milliard. Le groupe explique cette progression par le retour à la normale des chantiers et l’accélération de la cadence des livraisons.

LIRE AUSSI: