Indice de capacités en Afrique: La Tunisie parmi les 9 pays africains ayant une capacité élevée de développement

Publication: Mis à jour:
TUNISIA STREET
Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

La Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) vient de publier son rapport intitulé "Rapport sur les capacités en Afrique 2017" avec l’appui financier de la Banque Mondiale, du Programme des Nations Unies pour le développement, de la Banque Africaine du Développement, des gouvernements africains et de la Banque Islamique de Développement. Le rapport mesure et examine les capacités des pays africains à poursuivre leur programme de développement. Il met aussi en exergue les déterminants et les composantes essentiels des capacités nécessaires au développement. Dans son édition 2017, la fondation a choisi pour thème: "Renforcement des Capacités en Science Technologie et Innovation (STI) en vue de la transformation de l’Afrique".

A travers l’indice des capacités en Afrique (ICA), le rapport classe 44 pays Africains et évalue, de manière empirique, les capacités au regard du programme de développement dans les pays africains. L’indice repose sur quatre sous-indices qui sont: l’environnement institutionnel, les processus de mise en œuvre, les résultats de développement au niveau national, et les résultats en matière de renforcement des capacités. "Les résultats de l’ICA 2016 sont dans l’ensemble satisfaisants", souligne le rapport.

La majeure partie des pays ont des capacités qui se situent au niveau Moyen. Sur les 44 pays ayant fait l’objet de l’étude, 75% se situent au niveau Moyen, 20,5 % au niveau Élevé et 4,5 % au niveau Bas. L’environnement institutionnel demeure le maillon le plus fort des pays couverts par le rapport et le renforcement des capacités demeure le maillon le plus faible ou le talon d’Achille du Continent Noir. D’ailleurs, plus de 84% des pays disposent d’un niveau très bas en matière de renforcement de capacités.

Le Maroc arrive en tête du classement avec un score de 71,6 points, suivi par la Tanzanie et le Rwanda. La Tunisie est classée 6ème dans le groupe des pays (9 pays) ayant un niveau élevé en matière de capacités de développement et fait partie des pays les plus performants. L’environnement institutionnel est le point fort de la Tunisie. Des efforts restent à déployer en matière de renforcement des capacités en STI.

"Malgré l’importance croissante accordée aux STI pour le développement de l’Afrique, il existe encore d’importants goulets d’étranglement en matière de capacité qui empêchent les pays de mettre à contribution les STI dans le développement national. Sur la base des faits, il a été établi que les pays africains n’ont pas de capacités humaines et institutionnelles appropriées, manquent de compétences techniques essentielles et de ressources nécessaires pour promouvoir les STI. Les gouvernements africains et l’Union africaine doivent poursuivre avec vigueur de nouveaux partenariats de financement innovants qui impliquent des donateurs bilatéraux et multilatéraux, des gouvernements, des fondations privées et des entreprises. Un pourcentage bien défini de tous les prêts et dons de développement reçus des partenaires au développement devrait être consacré à l'élaboration des programmes de renforcement des capacités en matière de STI", concluent les auteurs du rapport.

sfe

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.