SpaceX lance ce soir sa première fusée recyclée

Publication: Mis à jour:
SPACEX
A SpaceX rocket sits on launch pad39A on Saturday, Feb. 18, 2017, after it was scrubbed 13 seconds before it was expected to launch. The new window for the mission, which will send cargo and hundreds of science experiments to the International Space Station, will open Sunday morning. Pad39A is the launch site of a rocket that carried the first U.S. astronauts to the moon. It was also the site of the last Space Shuttle mission in 2011. (Red Huber/Orlando Sentinel/TNS via Getty Images) | Orlando Sentinel via Getty Images
Imprimer

C'est le grand jour pour SpaceX, qui va lancer une fusée dans l'espace ce jeudi 30 mars, mais pas n'importe laquelle. Le premier étage de son lanceur Falcon 9 sera en effet d'occasion. C'est la première fois que l'entreprise d'Elon Musk réutilise un lanceur revenu sur Terre indemne, et cela pourrait ouvrir la voie à un bouleversement de la conquête de spatiale grâce à une réduction des coûts d'accès à l'espace.

Le lancement pour mettre sur orbite un satellite de télécommunications de la firme luxembourgeoise SES est prévu à 23h27 au Centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral, en Floride.

Le premier étage recyclé avait initialement volé en avril 2016 avec le lancement de la capsule Dragon vers la Station spatiale internationale (ISS) pour une mission d'approvisionnement dans le cadre d'un contrat avec la Nasa.

L'engin de 41 mètres de hauteur était revenu atterrir en douceur dix minutes après le décollage sur une plateforme flottant dans l'océan, freinant et guidant sa descente rapide dans l'atmosphère avec ses moteurs en rétrofusée.



Recyclage en boucle

Le premier succès de cette manœuvre délicate a eu lieu en décembre 2015, le premier étage s'était alors posé sur le sol près de Cap Canaveral. Il ne sera pas réutilisé car Elon Musk le considère comme une pièce historique qui est exposée au siège de la société à Hawthorne, en Californie.

Au total, SpaceX a effectué treize tentatives de récupération et en a réussi huit dont trois sur le sol et cinq sur une barge en mer. Les échecs se sont surtout produits au début. Le rival de SpaceX, Blue Origin, créé et dirigé par un autre milliardaire, Jeff Bezos (le fondateur d'Amazon), a déjà réussi à cinq reprises depuis novembre 2015 à faire atterrir sa fusée New Shepard après un lancement. Mais les vols sont sub-orbitaux. Il est de ce fait moins difficile pour le lanceur de faire une descente contrôlée car sa vitesse n'est pas aussi élevée.

Après le lancement de jeudi, SpaceX tentera de récupérer le premier étage recyclé de Falcon 9 qui, si tout se passe comme prévu, reviendra se poser en douceur sur une plateforme dans l'Atlantique.

La société fondée et dirigée par le milliardaire, également patron et fondateur des voitures électriques Tesla, compte réduire nettement les coûts de mise sur orbite en récupérant la partie la plus coûteuse du lanceur.

La directrice générale de SpaceX, Gwynne Shotwell, avait indiqué l'an dernier que le recyclage du premier étage de Falcon, pourrait réduire le coût de lancement d'environ 30%.

Actuellement SpaceX facture plus de 60 millions de dollars le tir.

Première étape vers Mars

Le nombre de fois que le premier étage pourra être réutilisé après son reconditionnement reste à ce stade incertain. Elon Musk avait assuré fin 2015 qu'il pourrait théoriquement être recyclé jusqu'à cent fois, tout en estimant pouvoir le faire revoler de dix à vingt fois.

A terme, si l'on en croit le plan com' du fondateur de SpaceX, le but n'est pas simplement de diminuer le coût des lancements pour réaliser des marges encore plus importantes sur l'envoi de satellites dans l'espace. Ce serait surtout de pouvoir rendre le voyage d'être humains sur Mars accessible financièrement. C'est en tout cas ce qu'a déclaré Elon Musk en septembre dernier, quand il a présenté son plan pour créer une colonie d'un million de personnes d'ici 100 ans sur la planète rouge.

Mais pour cela, il y a de nombreux obstacles à franchir, dont le fait que le lanceur de sa future fusée géante devra être réutilisable 1000 fois. On en est encore loin.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.