Le roi Mohammed VI lance le projet de réaménagement et de valorisation du vélodrome d'Anfa

Publication: Mis à jour:
MOU_5682
AIC Press
Imprimer

CASABLANCA - Le roi Mohammed VI a procédé, jeudi à l'inauguration d'un terrain de sport de proximité, dans le quartier Al Hanaa à la préfecture d'Arrondissements Ain Sebâa-Hay Mohammadi (Casablanca). Un terrain réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Le terrain inauguré fait partie d'un programme global portant sur l'aménagement de 23 terrains de sport de proximité au niveau de différents quartiers des arrondissements de Roches Noires, Ain Sebâa et Hay Mohammadi, pour un investissement global de l'ordre de 27,4 millions de dirhams.

mohammed vi

Fruit d’un partenariat entre l'INDH, la wilaya de la région Casablanca-Settat, la préfecture d'arrondissements d'Ain Sebâa Hay Mohammadi, la Commune de Casablanca, la délégation préfectorale de la Jeunesse et du sport, et des associations locales, ce programme prévoit la réalisation de terrains de proximité dans les quartiers de Dakhla (4 terrains), Belle vue (3), Espace Jaouhara (2), Espace El Khalil (2), Foum El Hasn (2), Roches Noires (2), El Fouarrate, El Machrouaa, Al Amane II, Achabab, Dar Lamane, Ibn Al Banae Al Mourakouchi, El Manzeh et Fal Al Hanaa (un terrain dans chacun des quartiers).

Réhabilitation du vélodrome de Casablanca

Plus tôt dans la journée, le roi a procédé au lancement du projet de réaménagement et de valorisation du vélodrome d’Anfa, une initiative qui tend à donner une nouvelle vie à ce site historique, construit en 1922 et inscrit au patrimoine national.

Mobilisant des investissements de l’ordre de 15 millions de dirhams, le projet de réaménagement et de valorisation du parc du vélodrome d’Anfa s’inscrit dans le cadre d’une stratégie globale de sauvegarde et de valorisation du patrimoine culturel, matériel, immatériel, et naturel de la ville de Casablanca.

Il porte sur une superficie globale de 2,1 hectares et consistera en la création d’un parc urbain qui intègre des espaces de sport et de loisirs, un petit plan d’eau, des circuits pédestres et de jogging, une aire de jeux pour enfants, un skatepark, des espaces verts et des locaux commerciaux (café, restaurant). Il pourra également abriter des évènements culturels et festifs.

Ce projet, qui sera réalisé dans un délai de 18 mois, dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l'Intérieur, le ministère de la Jeunesse et du Sport, la Wilaya de la Région Casablanca-Settat, le conseil régional, la Commune de Casablanca et la Société «Casablanca Patrimoine», fait partie intégrante du Plan de développement de Casablanca 2015 - 2020 qui ambitionne de faire de la ville une Cité disposant d’infrastructures modernes et de qualité.

Jusqu'à l'an dernier, le vélodrome était exploité en partie par la Société des courses de lévriers du Maroc. Ces derniers avaient été sommés de quitter les lieux. Une mesure qui visait à libérer le site pour le réhabiliter. Une commission ad hoc avait déjà été dépêchée le 23 novembre 2016 par les autorités locales de Casablanca. Le document faisait mention de sévères lacunes, dont des problèmes d’hygiènes, des chiens maltraités et des activités d’élevage dépourvues d’autorisation.

LIRE AUSSI: