"Doolesha", des visites alternatives pour découvrir la médina autrement

Publication: Mis à jour:
MDINA
Journal de la médina/Facebook
Imprimer

Doolesha signifiant « promenade » en dialecte tunisien est le nom choisi par un collectif d’architectes pour leur projet. L’idée est de faire découvrir la médina à leur manière à travers des visites alternatives. « En effet, la tournée dépend des attentes des visiteurs et des spécialités des guides», a expliqué Iheb Kassmi, membre fondateur de Doolesha, au HuffPost Tunisie.

Passionnés par la beauté et l’histoire de la médina, les trois jeunes architectes, fondateurs de Doolesha, avaient pour ambition de raviver les mythes et les histoires de la médina. « Les mythes sont plus importants que les dates, a poursuivi Iheb en faisant remarquer qu’avec le temps plusieurs histoires sont en train de disparaître.

médina

Le jeune architecte a révélé que leur aventure a commencé en 2015 en faisant un tour aux membre d'une association étrangère. « La visite était originale et riche », a raconté Iheb en évoquant des souvenirs marquants de ce jour-là. « Nous leur avons fait découvrir des coins de la médina, des endroits insolites et peu connus». Les touristes ont pu vivre une journée digne d’« enfants la médina » et ils ont pu découvrir le quotidien des "tunisois", manger des plats typiques et surtout entendre les mythes des monuments et des ruelles. « Les touristes étaient vraiment conquis», a-t-il noté.

« Cette expérience urbaine, réussie, nous a poussés à développer l’idée et à créer «Doolesha » » a révélé Iheb.
Les visites de Doolesha se démarquent par leur originalité et flexibilité. « Des visites nocturnes, des chasses aux trésors et des sorties dominicales sont au menu», a-t-il indiqué. « Tous les moyens sont bons pour donner une nouvelle image de la médina qui s’est ternie ces dernières années», a-t-il fait savoir.

médina

Doolesha est faite non seulement des simples tours pour découvrir la médina mais aussi de sessions de formation pour la sauvegarde du patrimoine. « En 2016 nous avons lancé une session de formation. En moins de 24 heures, nous avons reçu la demande de plus de 70 personnes qui ont manifesté leur intérêt pour rejoindre la formation», a-t-il renchéri.

Quant aux projets futurs de Doolesha, Iheb a annoncé qu’une nouvelle session de formation dédiée aux jeunes de la médina sera prochainement lancée, afin de les faire intégrer en tant que guides à Doolesha.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.