Mariage des Tunisiennes avec des non-musulmans: Que dit l'Office de l'Ifta?

Publication: Mis à jour:
ENGAGEMENT RING
NikolaZivic via Getty Images
Imprimer

L'appel au mariage des Tunisiennes avec des non-musulmans fait jaser la toile.

La polémique enfle et les réactions s'enchaînent dès qu'une coalition d'associations tunisiennes s'est mobilisée, lundi, pour le retrait d'une circulaire interdisant le mariage des Tunisiennes musulmanes avec des non-musulmans, en dénonçant "une aberration" violant la liberté de conscience inscrite dans la Constitution de 2014.

commentaire

commentaire

commentaire

Que dit la religion ?
"Il est formellement interdit pour une musulmane de contracter mariage avec un non musulman et ce quel que soit la religion de ce dernier. Tandis qu’il est permis pour le musulman de se marier avec une non musulmane, notamment chrétienne ou juive puisque ces dernières sont considérées des monothéistes," indique le site les cahiers de l'Islam.

Il y a dans le Coran, un seul verset qui parle de ce sujet de façon évidente: "Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent!" Coran 2 ;221.

Réaction de l'Office de l'Ifta

Réagissant à cet appel, l'Office de l'Ifta a publié, mercredi, un bref communiqué sur sa page Facebook dans lequel il annonce "il n’avait pas connaissance de l’existence d’une loi qui permettrait aux femmes tunisiennes d’épouser un non musulman".

Nécessité d’un certificat de conversion

L'Office de l'Ifta a précisé, par ailleurs, que "dans notre pays, ce sont les certificats de conversion à l’Islam qui font foi".

Un certificat de conversion du futur époux est actuellement exigé pour le mariage de toute Tunisienne considérée comme musulmane et désireuse d'épouser un non-musulman -- généralement étranger.

Et si une Tunisienne se marie à l'étranger avec un non-musulman sans ce papier, son mariage ne peut être enregistré en Tunisie.
Les hommes tunisiens peuvent, eux, se marier avec une non-musulmane.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.