Inhumation des ossements de 57 chahids à Béjaïa

Publication: Mis à jour:
17457963_1373839936011183_7585105494801022651_N
Facebook/bejaiainfo
Imprimer

Des milliers de personnes ont assisté ce jeudi 30 mars 2017 à Zentout dans la wilaya de Bejai à une cérémonie d'inhumation des ossements de 57 Chahid au carré des martyrs de la localité, en présence du ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni et des représentants de l’Organisation nationale des Moudjahidine (ONM).

Ils étaient venus de tous les coins de la wilaya et du pays pour rendre hommage à chacun de ses hommes, tombé au champ d’honneur, le 27 mars 1957, alors qu’ils s’apprêtaient collectivement à prendre possession des mains de leurs pairs de l’Est, d’un lot d’armement, acheminés depuis Tunis.

Seulement, arrivés à hauteur du lieudit Sidi-Merzoug, près de Zentout, au pied, de la chaîne des montagnes des Babors, quasiment à cheval entre les wilayas de Bejaia, Jijel et Sétif, ils ont été surpris, par l’aviation coloniale, qui opérant à l’aide de B26, les a littéralement décimé.

46 moudjahids, 11 civils, dont une femme, ont été tués sur place et payé le prix d’une dénonciation, selon le directeur des moudjahidines de la wilaya Saïd Cherikhi, soulignant que leurs corps ont été inhumés, le lendemain, à la sauvette jusqu’à ce que des témoins de la bataille, tous des enfants alors, n’en fasse l’aveu.

Les recherches engagées récemment ont permis de repérer l’ossuaire et puis d’en exhumer le contenu, a-t-il précisé, ajoutant que les chahids étaient issus de plusieurs wilaya du pays.

dfsgdhfj

Les sacrifices consentis pour bouter le colonialisme dehors sont immenses a opiné Tayeb Zitouni, qui en appelle à tirer les enseignements pour hisser le pays, son développement et son rayonnement très haut.

Après la cérémonie, le ministre a inauguré une école primaire dans la localité et visité à Souk-el-tenine, sur le littoral, le chantier ou se réalise, un centre de repos pour les moudjahidine.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.