"Génération Flash", l'expo-vente solidaire au service de l'art

Publication: Mis à jour:
AFFICHE_A2_SERIGRAPHIE
PiriPiri Contemporary Art Ryad
Imprimer

CULTURE - "Flash j'aime, je partage". Un slogan entré dans l'esprit de tous les Marocains nés après 1960. Aujourd'hui, le fameux chewing-gum "made in Morocco" prête son nom à une initiative dédiée à l'art contemporain marocain.

Intitulée "Génération Flash", l'expo-vente réunit 32 artistes marocains, qui ont offerts leurs œuvres à l'association culturelle Limiditi - Temporary Art Projects, créée en 2016 par l'artiste Youness Baba Ali. Leur vente sera consacrée à la sauvegarde du Riad PiriPiri, "une résidence d’artistes internationale, une plateforme de recherches et de production favorisant les rencontres et la collaboration des acteurs du monde culturel", explique l'association dans un communiqué.

Solidarité artistique

C'est que Youness Baba Ali crée le Riad PiriPiri à El Jadida. Un projet d'abord financé par ses fonds personnels, sans subventions de l'État. "Ce projet est pour ainsi dire "expérimental", explique au HuffPost Maroc Youness Baba Ali, "le but était de le rendre autonome, sans passer par des financements formels, afin de pouvoir être libre, sans justifier quoi que ce soit à qui que ce soit".

"Le riad se trouve actuellement dans une situation transitoire, l'intention de base était de le rendre autonome, en faire une maison d'hôtes en plus d'une résidence d'artistes", ajoute Youness Baba Ali. "Mais pour arriver à ce stade, les financements ont manqué".
Youness Baba Ali a cependant pu compter sur la solidarité de la communauté artistique. "Le réseau des artistes marocains s'est sentie concerné et nous a offert des œuvres à vendre lors de cette vente flash".

Flash, ce dénominateur commun

Pourquoi avoir nommé la vente "Génération Flash"? "Le nom de l'exposition vient du fait que tout cela a été organisé assez rapidement", explique Youness Baba Ali. "Aussi il y a évidemment la référence au célèbre chewing-gum marocain, que tout le monde connait et qui est fait partie de l'imaginaire collectif marocain. Parmi les artistes qui nous ont offerts leurs œuvres, certains sont nés dans les années 60, d'autres dans les années 80. Ce sont tous des gens qui ont connus ce chewing-gum". Flash devient ainsi le dénominateur commun qui réunit tous ces artistes marocains, quel que soit leurs styles ou âge.

L'expo-vente débute ce jeudi 30 mars à 19h à la fondation Alliances, (10 rue des Tamaris, à Casablanca) et se déroulera jusqu'au 8 œuvres de 32 artistes seront mis en ventes, avec des prix allant de 5.000 à 90.000 dirhams.

Les artistes exposés :

MARIAM ABOUZID SOUALI, AMINA AGUEZNAY, MALIKA AGUEZNAY, ZINEB ANDRESS ARRAKI, MOHAMED AREJDAL, YOUNESS ATBANE, MO BAALA, BAALA+BELLI, YOUNES BABA-ALI, YASSINE BALBZIOUI, AMINA BENBOUCHTA, AURÈLE ANDREWS BENMEJDOUB, HICHAM BENOHOUD, DEBORAH BENZAQUEN, MAHI BINEBINE, ZOULIKHA BOUABDELLAH, M’BAREK BOUHCHICHI, MOUNAT CHARRAT, HASSAN DARSI, MOHAMMED EL MOURID, MOHAMED EL BAZ, MOUNIR FATMI, SIMOHAMMED FETTAKA, HASSAN HAJJAJ, M’HAMMED KILITO, FAOUZI LAATIRIS, YOUSSEF LAHRICHI, RANDA MAROUFI, NAJIA MEHADJI, MOHAMED MOURABITI, KHALIL NEMMAOUI, HASSAN OUAZZANI, YOUSSEF OUCHRA, YOUNÈS RAHMOUN, ANNA RAIMONDO, SAID RAIS, ABDERRAHIM YAMOU, FATIHA ZEMMOURI.

Close
Génération Flash
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
LIRE AUSSI: