Retrouvez l'actualité high-tech de la semaine en bref

Publication: Mis à jour:
HIGHTECH
Yongyuan Dai via Getty Images
Imprimer

Djezzy accélère la cadence de recrutement

Après la journée de recrutement pour certains profils des diplômés de l’Ecole Supérieure Algérienne des Affaires (ESSA) du 25 janvier dernier, le département Talent Attraction, en collaboration avec le département Talent Development, a renouvelé l’initiative le 12 mars courant pour des entretiens avec des jeunes diplômés de L’ESSA.

Les profils recherchés concernent essentiellement les secteurs de la finance, le commercial et les ressources humaines. Cette journée a permis de distinguer quelques profils intéressants, qui pourront prochainement intégrer l’entreprise et accompagner le programme de la Transformation qui doit faire de Djezzy l’opérateur numérique de référence en Algérie.

Pour rappel, à l’occasion de l’inauguration d’une nouvelle boutique à Oran, Matthieu Galvani, Directeur Général de Djezzy, avait annoncé le recrutement de 700 nouveaux postes ainsi que la création des nouveaux métiers du digital. Djezzy a lancé une véritable campagne de recrutement à travers les médias en ciblant plusieurs métiers du numérique dont des "Data Analysts", "Data Mining Scientists", "Social Media Experts", "Smartphone Experts", "Shop Managers", "Customer Coaching Leaders" et "Encoding and Programmers experts".

Des hôpitaux africains adoptent l'Intelligence Artificielle pour le diagnostique

Sophia Genetics, une société de technologie de la santé, a dévoilé, lors de la réunion annuelle 2017 du Collège américain de génétique médicale et de génomique (ACMG) à Phoenix, la liste des hôpitaux africains qui ont commencé à intégrer SOPHiA Artificial Intelligence dans leur flux de travail pour analyser les données génomiques pour identifier les mutations causant des maladies dans les profils génomiques des patients et décider des soins les plus efficaces. Selon la société, 260 hôpitaux dans 46 pays africains partagent des connaissances cliniques sur les patients et les populations de patients, ce qui alimente une base de connaissances des résultats biomédicaux pour accélérer les diagnostics et les soins.

Pour Jurgi Camblong, PDG et co-fondateur de Sophia Genetics, la solution SOPHiA "sera un partenaire clé pour les hôpitaux africains en oncologie". "Le cancer du sein, par exemple, a été décrit comme un "tueur en série" sur le continent car le manque de diagnostics pertinents et de soins personnalisés signifie que 60% des femmes atteintes du cancer du sein en Afrique meurent contre 20% aux États-Unis et en UE ".

Le professeur Hicham Mansour, généticien à l'Université Mohamed 1er, département génétique - Centre d'oncologie Al Azhar au Maroc, affirme que "l'utilisation de SOPHiA nous permet d'analyser rapidement et avec une grande confiance les données génomiques afin de mieux diagnostiquer et suivre nos patients".

Les pays du G20 combattront conjointement le piratage du secteur bancaire

Les plus grandes économies du monde s'engagent à lutter conjointement contre les cyber-attaques sur le système bancaire mondial. Cette démarche fait suite au méga hacking de l’année dernière qui a coûté 81 millions de dollars à la banque centrale du Bangladesh.

Les chefs des finances du G20 s'engagent à combattre les attaques indépendamment de leur origine et promettent une coopération transfrontalière pour maintenir la stabilité financière, selon un projet de document vu par Reuters. "Nous allons promouvoir la résilience des services financiers et des institutions dans les juridictions du G20 contre l'utilisation malveillante des technologies de l'information et de la communication, y compris de pays en dehors du G20", ajoute l’agence.

Dans d'autres attaques très médiatisées, la filiale bancaire de la société de distribution Tesco Plc avait déclaré le vol de 3 millions de dollars à 9000 clients l'année dernière, alors que des pirates informatiques avaient également dérobé plus de 2 milliards de roubles (34 millions de dollars) des comptes correspondants de la banque centrale russe et dans des banques commerciales. L'UE envisage de tester les moyens de défense des banques contre les cyber attaques en raison de la vulnérabilité de l'industrie au piratage informatique.

Google durci ses conditions d'utilisation en matière de publicité

En réaction à la polémique déclenchée récemment par la diffusion publicités accolés à des vidéos au contenu extrémiste, Google affirme avoir engagé un examen "en profondeur" de ses conditions d'utilisation relatives à la publicité. "Nous avons également durci nos conditions d'utilisation en matière de publicité afin de protéger les marques de nos annonceurs", affirme un porte-parole du géant de l'Internet.

Des grands groupes, allant des supermarchés aux banques en passant par des compagnies de télécoms, comme AT&T et Verizon, ont retiré récemment leurs publicités de YouTube, après avoir constaté qu’elles apparaissaient aux côtés de contenus extrémistes.

Le nombre d'entreprises qui boycottent les réseaux publicitaires de Google a atteint environ 250 entreprises. Les entreprises ont rejoint le boycott qui a commencé au Royaume-Uni avec des organisations telles que la BBC, The Guardian et le gouvernement britannique. Google a promis de mieux contrôler ses sites web en renforçant ses effectifs et en amendant ses conditions d'utilisation.

Les analystes pensent toutefois que les éditeurs de médias traditionnels tels que les journaux et les radios pourraient tirer profit de cette nouvelle polémique en mettant en avant leurs services comme étant fiables et plus sécurisés. En une semaine, Google a perdu plusieurs millions de dollars après le retrait des publicités des principaux grands annonceurs.

Amazon va racheter le site Souq.com, basé à Dubaï

Amazon.com veut racheter le site Souq.com. Selon Reuters, citant des "sources proches du dossier", un "accord de principe" a été conclu entre le géant américain du commerce électronique et les actionnaires du site basé à Dubai pour "racheter la totalité" de Souq.com qui vend une large gamme de produits électroniques, articles de mode et ménagers. Citant des " informations de presse", Reuters affirme que "la dernière levée de fonds, intervenue l'an dernier, a valorisé le site à un milliard de dollars (924 millions d'euros) ", faisant état également d’une baisse de la "valorisation" du site depuis cette date.

La même source indique que "cet accord permettra à Amazon d'être présent dans la région sans avoir à obtenir notamment l'autorisation des régulateurs de chaque pays, tout en disposant d'un réseau de vendeurs et de fournisseurs, a ajouté une des sources".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.