Tunisia 88: Quand la solidarité par la musique abolit les différences

Publication: Mis à jour:
FS
Facebook/Farouk S'habou
Imprimer

"Tunisia 88", l'initiative du mouvement international 88 organisé par le pianiste américain Kimball Gallagher en partenariat avec l'ADS "Action et Développement Solidaire", chapoté par Ridha Meddeb, et le ministère de l'Education nationale, a fêté son premier anniversaire avec une représentation des œuvres musicales acquises durant le passage par des gouvernorats tunisiens au cours de l'année.

88, le nombre des touches sur un piano, symbolise aussi le nombre de concerts prévus dans chaque destination. Avec l’aide de musiciens locaux, des concerts sont organisés dans des écoles des régions rurales, des maisons privées et des théâtres et sites historiques.

En Tunisie, cela a été lancé en mars 2016 et, depuis, 28 concerts dans 11 gouvernorats ont été organisés et ont donné le jour à des clubs de musique. Les adhérents sont encadrés par des mentors tunisiens et internationaux mais aussi par une chaîne YouTube présentant Kimball Gallagher proposant des activités pour enrichir leur culture musicale. Avec l’aide de Taiwan 88, des violons ont été importés et distribués en faveurs des élevés. L’initiative espère mettre 88 pianos à la disposition des écoles où les ateliers et concerts ont eu lieu.

D’ici la fin de la tournée, les talents émergeants de ces clubs de musique participeront à la chorale 88, l’événement qui clôturera Tunisia 88.

ft

Le violoncelliste Farouk Shabou

Dans son envergure internationale, la mission première du mouvement est le respect des différences d’où le slogan "Connecting through music".

"Nous sommes persuadés que la musique est un langage universel qui permet aux jeunes tunisiens de parler la même langue que leurs homologues à travers le monde", souligne Ridha Meddeb, "C’est un outil de dialogue de civilisation et de culture et c’est un puissant uniforme contre l’ennui et tout ce que ça peut générer comme dérapage intellectuel, culturel, identitaire ou autre".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.