Voici Natural Cycles, l'application mobile qui révolutionne les méthodes de contraception

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Une application mobile jugée aussi efficace que la pilule a obtenu l'autorisation d'être utilisée comme méthode de contraception dans l'Union européenne. S'agit-il du début d'une révolution?

L'application toute simple se base sur une méthode utilisée par les femmes depuis belle lurette: la méthode sympto-thermique, qui consiste à surveiller sa température corporelle pour mieux comprendre son cycle menstruel.

Elina Berglund, une physicienne nucléaire suédoise de 32 ans et récipiendaire d'un Prix Nobel, est la fondatrice de Natural Cycles, la première application mobile de contraception approuvée par une autorité médicale: l'organisation de certification et d'inspection allemand Tüv Süd.

application

L'application indique que l'utilisatrice n'est pas fertile.

«Même si chaque cycle est différent, vous ne pouvez tomber enceinte que pendant un maximum de six jours pendant un cycle», peut-on lire sur le site internet de l'application.

Pour que les calculs de Natural Cycles fonctionnent, il faudra prendre sa température sous la langue à chaque matin avant de sortir du lit, à l'aide d'un thermomètre à deux décimales. L'application utilise un algorithme créé par Dre Berglund pour déterminer où l'utilisatrice en est dans son cycle menstruel, mais aussi si elle est fertile. Si elle est dans un «jour vert», c'est qu'il est temps d'avoir des relations sexuelles sans risquer de tomber enceinte. Si elle est dans un «jour rouge», l'application lui recommandera d'utiliser un contraceptif.

Il n'est pas suggéré de se fier aux calculs lors d'un lendemain de veille, lorsque l'utilisatrice a moins bien dormi qu'à l'habitude et lorsqu'elle est malade.

Des experts en fertilité recommandent toutefois la prudence. «Si les femmes ne suivent pas les instructions à la lettre, les risques de grossesse augmentent considérablement», explique Diana Mansour, vice-présidente de la qualité clinique à la faculté de la santé reproductive et sexuelle du Royal College of Obstetricians and Gynaecologist au Telegraph.

Mais pour les femmes qui craignent les effets secondaires de la prise d'hormones, l'application est une une option à considérer, rappelle Natural Cycles.

application

L'entreprise a commandé deux études sur son produit et les résultats suggèrent que l'application est aussi efficace que la pilule contraceptive.

Une étude a démontré que sept femmes sur 100 sont tombées enceinte en n'utilisant que Natural Cycles comme moyen de contraception. Toutefois, «cela inclut les femmes qui choisissent d'avoir des relations sexuelles pendant un jour rouge», explique Dre Berglund à ARS Technica UK.

La même étude conclut que cinq femmes sur 1000 sont tombées enceinte à la suite d'une «fausse journée verte» attribuée par l'application.

Des chercheurs ont aussi démontré que l'algorithme utilisé par Natural Cycles pour calculer les jours d'ovulation était aussi précis qu'une échographie.

En février, Natural Cycles comptait plus de 150 000 utilisatrices.

application

Selon The European Journal of Contraception & Reproductive Health Care.

LIRE AUSSI: