Face à la Tunisie, le Maroc rencontre sa bête noire ce soir

Publication: Mis à jour:
MOROCCO VS TUNISIA
DR
Imprimer

FOOTBALL – Ce soir à 19h au Grand stade de Marrakech, les lions de l’Atlas rencontrent en amical la Tunisie dans le cadre des dates FIFA. Un match sans enjeu, mais que chacun prend très au sérieux. Les deux équipes évaluent en effet avec intérêt leurs niveaux respectifs, suite à leur élimination de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 au même stade de la compétition (quarts de finale). Surtout, il s’agit d’un derby maghrébin qui n'est pas sans rappeler des précédents douloureux pour les lions de l’Atlas, tant les Tunisiens ont appris à refroidir les ambitions marocaines depuis 2004.

Avant cela, les rapports entre les deux rivaux étaient équilibrés avec deux victoires marocaines (3-1 en 1957 lors de la Coupe arabe et 4-2 en 1963 durant la Coupe d’Afrique) pour une victoire tunisienne (4-1, CAN 1963), le tout en 6 confrontations. Seulement voilà, il y aura un avant et un après CAN 2004.

Organisée en Tunisie, la compétition avait connu, une fois n’est pas coutume, le rayonnement du football maghrébin. Le Maroc et la Tunisie s’étaient qualifiés premiers de leur groupe, et l’Algérie avait réussi à doubler son rival égyptien avant de tomber sous les griffes des Lions de l’Atlas au deuxième tour. Au sommet de leur forme, et malgré un but encaissé en fin de match, les poulains de Badou Zaki avaient réussi une remontée historique, avant de battre le Mali 4-0 en demi-finale.

De leur côté, les Aigles de Carthage étaient venus à bout du Sénégal et, difficilement, du Nigéria. Une finale 100% maghrébine pour la première fois de l’histoire. Le 14 février 2004, dans leur antre du Stade Radès, les Tunisiens impriment un rythme soutenu face à des lions handicapés par la blessure de Jaouad Zaïri et Talal El Karkouri (qui a quand même été aligné). Les locaux ouvrent le score grâce à Dos Santos dès la 5e minute, avant de se faire rejoindre sur un but d’école signé Youssef Mokhtari. En deuxième période, les Tunisiens accélèrent dès la reprise, et marquent le but de la victoire à la 52e minute, par le biais de Jaziri qui profite de la maladresse du gardien marocain. 2-1, score final. Les Tunisiens remportent la première CAN de leur histoire et prennent l’ascendant psychologique sur le Maroc.

Depuis cet épisode, la Tunisie fera désormais office de bête noire pour l’équipe nationale. D’ailleurs, juste après la CAN 2004, les deux équipes croiseront le fer pour le compte des éliminatoires de la Coupe du monde 2006 en Allemagne. Le Maroc comme la Tunisie dominent alors leur groupe et la qualification se jouera sur les confrontations directes. Les Tunisiens décrochent un ballotage favorable en obtenant un nul très heureux à Rabat, obligeant ainsi les coéquipiers de Naybet à la victoire au Stade Radès. Une tâche difficile que les Marocains ont failli accomplir en menant deux fois au score grâce à Marouane Chamakh et Talal El Karkouri, mais les Tunisiens accrocheront au score grâce à un penalty et un but CSC (contre son camp) du même El Karkouri. La malédiction continue…

Cette élimination marque un tournant dans les performances de l’équipe nationale du Maroc, puisque depuis, le 11 national n’a plus franchi le premier tour de la CAN. Si la Tunisie a gardé plus de constance, les rouges et blancs n’ont pas non plus réussi à retrouver leur niveau de 2004/2005.

Les deux équipes se retrouveront pour deux matchs amicaux en 2007 et 2010, tous deux soldés par des matchs nuls. Arrive alors la coupe d’Afrique 2012. Ayant éliminé l’Algérie sur un historique 4-0 à Marrakech, les Lions de l’Atlas arrivent gonflés à bloc à cette édition, où ils seront confrontés au Gabon, pays organisateur, au Niger, petit poucet, et… à la Tunisie, qu’ils affronteront en ouverture. L’équipe d’Eric Gerets, composée d’individualités et dont la cohésion s’avère fragile, ne tient pas face à une solidaire équipe tunisienne. La pépite Youssef Msakni met à mal la défense marocaine, qui flanche par deux fois. 2-0. Sonnés par cette défaite, les Marocains ne relèveront plus la tête puisqu’ils perdront contre le Gabon. Retour à la maison.

Depuis, les supporters des aigles de Carthage ne cessent de tacler leurs homologues marocains. La victoire marocaine de l’équipe A' en 2016 au Stade Radès (3-2) n'arrive décidément pas à combler la série de désillusions que la Tunisie n’a cessé de faire vivre au Maroc. Le match de ce soir sera donc une occasion de plus d'inverser la tendance…

LIRE AUSSI: