Al Hoceima: Des bâtiments de la police incendiés par des manifestants

Publication: Mis à jour:
POLICE AL HOCEIMA BATIMENT INCENDIE
Al Hoceima: Des bâtiments de la police incendiés par des manifestants | Hoceima City
Imprimer

VIOLENCES - Nouvelles échauffourées dans la région d'Al Hoceima. Dimanche 26 mars au soir, un groupe d'individus de retour d’une manifestation à la commune d’Ait Youssef Ou Ali ont attaqué à coups de pierres une résidence réservée à la police nationale à Imzouren, et mis le feu à ses abords, rapporte l'agence MAP qui cite les autorités locales de la province d’Al Hoceima.

Quatre voitures et un bus des forces publiques ainsi qu'une voiture privée ont été brûlés, ajoute la même source, précisant que ces actes ont causé également des dégâts matériels dans la résidence et dans un camion-citerne de la protection civile.

"Les forces publiques sont intervenues pour rétablir l’ordre et une enquête a été ouverte, sous la supervision du parquet compétent, en vue d’identifier les personnes impliquées dans ces incidents et les traduire devant la justice", ont indiqué les autorités locales.

Ces violences interviennent dans un contexte de crise sociale dans la région, notamment depuis la mort en octobre dernier de Mouhcine Fikri, un vendeur de poisson écrasé dans une benne à ordures après avoir tenté de fuir la police.

Depuis, de nombreuses manifestations ont été organisées à Al Hoceima en soutien au jeune homme et contre la "hogra". Début février, des affrontements ont éclaté entre des manifestants et des forces de l'ordre dans une commune de la ville, et près d'une trentaine de policiers ont été blessés.

LIRE AUSSI: Décès de Mouhcine Fikri: Onze personnes devant la justice pour "homicide involontaire"