"Kindil El Bahr" primé au festival de Louxor

Publication: Mis à jour:
DAMIEN OUNOURI
DR
Imprimer

Le court métrage de fiction "Kindil El Bahr" du réalisateur franco-algérien Damien Ounouri a remporté jeudi soir le prix du meilleur réalisateur et celui du public du 6e Festival du film africain de Louxor (Egypte), a appris l'APS auprès des organisateurs.

Dans cette catégorie où "Le voyage de Keltoum" de Anis Djaâd était également en compétition, le Grand prix du Nil du court métrage a été attribué à la réalisatrice camerounaise Josza Anjembe pour son film "Le bleu, blanc, rouge de mes cheveux".

"Kendil el bahr" évoque la condition de la femme à travers l`histoire de Nafissa, battue à mort par un groupe d`hommes sur une plage. Le film a déjà participé à plusieurs manifestations internationales.

"Le Grand prix du Nil de la catégorie long métrage de fiction a été attribué au réalisateur sud africain Mandlankayise Walter pour son film "Kalushi, alors que le prix du jury est revenu à la Ghanéenne Priscilla Anany réalisatrice de "Les enfants de la montagne".

Dans la catégorie documentaire qui a connu la participation de "Tahqiq fel el djenna" (Enquête au Paradis), dernière œuvre de Merzak Allouache, le prix du meilleur documentaire est revenu au film "Footprints of pan-Africanism" (traces du panafricanisme) de la réalisatrice éthiopienne Shirikiana Aina.

Crée en 2012, le Festival africain du film de Louxor vise à soutenir le cinéma africain en encourageant la coopération et la coproduction, selon ses promoteurs.

En 2015, le documentaire "Fi Rassi rond-point" (Dans ma tête un rond-point) de Hassan Ferhani avait remporté le prix du Meilleur accomplissement artistique", un des trois prix de la catégorie, alors que "Rêveries de l`acteur solitaire" de Hamid Benamra recevait une mention spéciale du jury du festival.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.