Irak: Des dizaines de civils tués après une frappe de la coalition à Mossoul

Publication: Mis à jour:
MOSUL
Irak: Des dizaines de civils tués après une frappe de la coalition à Mossoul | Khalid Al Mousily / Reuters
Imprimer

MOSSOUL - Plusieurs dizaines de civils ont trouvé la mort après une frappe aérienne de la coalition internationale dans la partie occidentale de Mossoul, la grande ville du nord de l'Irak, où sont assiégés les terroristes de Daech.

Le Commandement central des forces américaines (CentCom), qui supervise les opérations militaires au Moyen-Orient, a confirmé que la cible avait été touchée par un avion de la coalition sous commandement américain.

Le CentCom précise dans un communiqué que la mission visait des combattants et des équipements de l'Etat islamique "à l'endroit correspondant à celui où ont été signalées les pertes civiles" par des habitants ayant fui la zone des combats et des responsables irakiens, ajoutant que cette opération a été conduite le 17 mars dans le quartier d'Al Djadidah, contrôlé par l'EI.

"Nombre effrayant"

"Nous sommes abasourdis par le nombre effrayant de pertes de vies humaines", a commenté Lise Grande, coordinatrice humanitaire de l'Onu pour l'Irak, dans un communiqué diffusé samedi.

L'ampleur des victimes civiles a conduit les forces gouvernementales irakiennes à stopper une nouvelle fois leur offensive contre la partie occidentale de Mossoul.

Les civils sont également menacés par les terroristes qui les utilisent comme boucliers humains dans la vieille ville de Mossoul.

Jusqu'à 600.000 civils se trouveraient encore dans les derniers quartiers contrôlés par l'EI sur la rive droite du Tigre, compliquant la progression des forces gouvernementales.

Selon l'Observatoire irakien des droits de l'homme citant des informations non confirmées par les autorités, près de 700 civils ont été tués depuis le début de l'offensive contre Mossoul-Ouest, le 19 février dernier.

LIRE AUSSI: