"Twiza Work Camp" l'initiative jeune pour réhabiliter une vieille maison à Tolga

Publication: Mis à jour:
TOURAB
Tourab
Imprimer

Ils sont une trentaine de bénévoles membres du collectif "Tourab" à participer au chantier "Twiza Work Camp" dont l’objectif est de reconstruire selon les procédés vernaculaires, une maison traditionnelle des Ziban à Tolga (Biskra).

Il s’agit du premier chantier résidentiel du collectif "Tourab". Le coordinateur de cette initiative et membre fondateur du collectif Skander Amari, indique que durant 10 jours les participants vont s’adonner à une activité de maçonnerie ancienne, pour préserver l’authenticité de la demeure.

tourab

Située au milieu d’une palmeraie, cette maison construite en terre et en pierre appartient à une famille de la région. Datant des années trente, elle a hélas subi les affres du temps et de la modernité.

Comme de nombreuses maisons traditionnelles de la région de Tolga, il est difficile de les retaper, selon les techniques anciennes puisque ce savoir-faire n’a pas été transmis. Afin de sauver sa maison reçue en héritage, le propriétaire était contraint de recourir à la reconstruction en béton.

tourab

Néanmoins une partie de cette maison est encore en ruine au grand bonheur des bénévoles du collectif "Tourab ". Ces derniers ont proposé au propriétaire la restauration de cette partie tout en veillant au respect des techniques anciennes. Depuis le 20 et jusqu'à la fin de ce mois le collectif "Tourab" élira domicile dans cette vieille maison.

"Le défi est double car la maison à une grande valeur sentimentale pour le propriétaire. Sa mère refuse de quitter définitivement ce foyer, elle revient chaque semaine pour y séjourner quelques jours et espère qu’un beau jour tous ses enfants se réuniront à cet endroit", souligne Skander.

Le maître des lieux a donc accueilli les membres de ce collectif. Il souhaite faire de cette partie qui sera retapée une résidence pour l’agriculteur qui s’occupe des terres entourant la maison.

Les participants au chantier "Twiza Work Camp" sont venus des quatre coins du pays pour prendre part à cette aventure. Certains sont des étudiants en architecture, d’autres architectes confirmés, ou encore de simples citoyens soucieux du devenir de ce patrimoine.

Durant ces dix jours de chantier les participants seront répartis selon plusieurs ateliers. Il y a l’atelier menuiserie pour tout ce qui est fenêtres et portes, l’atelier enduit pour la façade, l’atelier dur et l’atelier mortier.

tourab

La particularité de ce chantier est l’utilisation des matériaux locaux puisés dans la nature. Skander explique que pour la construction la matière première est la terre, celle-ci est mélangée à la paille qui fait office d’un "Liant " comme l’acier dans la construction en béton.

C’est pareil pour l’enduit, il se fait en mélangeant la terre à la chaux hydraulique. Tous ces procédés sont expliqués aux participants par des encadreurs lors d’ateliers d’initiation.

"Pour les jeunes architectes qui nous accompagnent, ce chantier est une formation complémentaire à leurs études", estime Skander.

Il ajoute que l’enjeu est très important, car il faut trouver des solutions à des problématiques avec les moyens qui nous entourent. D’ailleurs les participants ont dû faire appel à leur créativité afin de trouver une solution à la réparation des fenêtres. "Dans la construction en béton les linteaux et madrier de fenêtres sont souvent prêts. Les participants ont donc trouvé un tronc de palmier, l’ont taillé et utilisé comme linteau", raconte Skander.

Amener les jeunes architectes à appréhender autrement leur métier est là toute l’importance de participer à ce chantier, confie Skander. Il précise qu’il ne s’agit pas de promouvoir l’architecture de ces maisons anciennes car aujourd’hui les besoins ont changé. Seulement il est nécessaire de nos jours de s’inspirer des matériaux écologiques utilisés par les anciens et les intégrer aux constructions actuelles, conclut-il.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
"Twiza Work Camp" en photo
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction