Tunisie: On ne touche pas ici, règle d'or pour prévenir les violences sexuelles faites aux enfants

Publication: Mis à jour:
J
THANASIS ZOVOILIS VIA GETTY IMAGES
Imprimer

“On ne touche pas ici” telle est la règle d’or que les parents doivent enseigner à leurs enfants dès leur jeune âge pour prévenir les abus sexuels à leur encontre, a déclaré samedi, le 25 mars, à la TAP, Javier Romeo, expert auprès du Conseil de l’Europe en Tunisie.

S’exprimant en marge d’un atelier de travail sur la prévention et la lutte contre les abus sexuels à l’égard des enfants tenu à la foire du Kram, à l’occasion du 33ème édition de la Foire du Livre de Tunis, Romeo a mis l’accent sur la nécessité d’enseigner aux enfants dès leur plus jeune âge que leur corps leur appartient et de demander de l’aide en cas de besoin, en veillant à adopter une approche éducative ludique.

LIRE AUSSI: Comment parler de sexualité à ses enfants de manière positive

“Les enfants qui cherchent de l’aide seront pris au sérieux et écoutés”, a-t-il ajouté, faisant remarquer que cet atelier organisé conjointement par l’observatoire national des droits de l’Enfant et le Conseil de l’Europe a pour principal objectif de discuter avec les parents, les enseignants et les éducateurs des bonnes approches à adopter afin de prévenir l’exploitation et la violence sexuelle à l’égard des enfants.

LIRE AUSSI: Parler de sexe à ses enfants : À partir de quel âge? Les conseils des pédopsychiatres

L’experte responsable de la violence à l’égard des femmes et de l’enfance, Ahlem Belhadj a appelé les parents à la nécessité de communiquer avec leurs enfants et de briser les sujets tabous. Selon elle, Cela permettrait à l’enfant d’en parler si jamais un malheur lui arrive, ajoutant qu’il est impératif également de lui faire prendre conscience qu’il existe des mécanismes pour assurer sa protection.

Elle a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance d’accélérer l’adoption du projet de loi intégrale contre la violence faite aux femmes, un texte qui, a-t-elle dit, renforcera, également, la protection des droits des enfants.

En 2016, les délégués à la protection de l’enfance ont reçu 410 signalements relatifs à la violence sexuelle exercée à l’égard de l’enfance.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.