Gouvernement: PJD, USFP, RNI, MP, UC et PPS main dans la main

Publication: Mis à jour:
GOUVERNEMENT 25 MARS
PJD.ma
Imprimer

DÉNOUEMENT - Le feuilleton de la formation de la majorité touche à sa fin. Après plusieurs mois de blocage, Saad Eddine El Othmani a enfin réussi à constituer son équipe. Comme on s'y attendait, le nouveau chef du gouvernement a fait des concessions, d'autant qu'un deadline lui avait été imposé pour fixer les contours de la future majorité gouvernementale.

L’Union socialiste des forces populaires (USFP), accusée par les PJDistes d’être à l’origine du blocage qui a duré plus de cinq mois, sera de la partie. La nouvelle majorité comprend aussi le Rassemblement national des indépendants (RNI), l’Union constitutionnelle (UC), le Parti du progrès et du socialisme (PPS) et le Mouvement populaire (MP). L'annonce a été faite par Saad Eddine El Othmani, ce samedi 25 mars à Rabat, en présence des leaders de ces cinq partis.

Prochaine étape: répartir les portefeuilles et fixer la liste des ministrables. Saad Eddine El Othmani veut faire vite. "Une commission a déjà été mise en place pour fixer l’organigramme du prochain gouvernement. Elle démarre ses travaux dès ce dimanche 26 mars", a t-il indiqué.

Priorités

Mais cela n’empêche pas les alliés de préparer en parallèle le programme gouvernemental. Ainsi, une deuxième commission a été instituée pour déterminer les priorités du gouvernement. En attendant, Saad Eddine El Othmani a donné un avant-goût de cette feuille de route. Il s’agira surtout de poursuivre la réforme de l’administration, d'implémenter la nouvelle stratégie de l’éducation et d’accélérer la mise en œuvre de la stratégie énergétique. La corruption est également dans le viseur du nouveau chef du gouvernement. Sur ce cheval de bataille, le bilan du gouvernement sortant n’est pas très reluisant. Au delà des bonnes intentions, les actions concrètes n’étaient pas au rendez-vous. El Othmani promet en tout cas que "le prochain gouvernement sera celui de l’action".

LIRE AUSSI: