Le traumatisme des essaies nucléaire français, thème de la nouvelle exposition de Ammar Bouras

Publication: Mis à jour:
AMMAR BOURAS
Ammar Bouras
Imprimer

L'artiste plasticien photographe Ammar Bouras a inauguré hier à l'espace d'art contemporain "Espaco" à Alger, sa nouvelle exposition de photographies et sculpture intitulée "24 3'55"N 5 3'23"E". Celle-ci traite du traumatisme géologique et environnemental des essais nucléaire français à In Ekker (nord de Tamanrasset)

Le titre de l'exposition renvoie au coordonnées GPS du lieu du drame nucléaire, cette exposition immortalise en 18 clichés un espace de vie éternellement agonisant et gravement pollué.

Une première série de photographies de Ammar Bouras capte le regard du visiteur par la beauté des paysages désertiques de la région sublimés par une exploitation saisissante des lumières naturelles à différents moments du jour ou de la nuit, pour montrer la beauté naturelle brute du grand sud.

dr

L'objectif du photographe s'est longuement attardé sur les environs du mont Taourirt Tan Afella, où 13 essais nucléaires de l'armée française se sont déroulés entre 1961 et 1966, témoin d'une logique militaire sacrifiant homme, faune et flore sur plusieurs générations.

Dans cette région le photographe a immortalisé les effets de "l'accident de Béryl" du 1er mai 1962 quand des éléments radioactifs s'étaient échappés des galeries souterraines mais aussi ce qui reste des centre militaires.

Plusieurs clichés montre un espace fantomatique jonché de grillages et de fils barbelés où les clôture des bases militaires sont encore visibles tout comme les plaques de signalisation de l'époque.

Close
La nouvelle exposition de Ammar Bouras
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Une très grande quantité de déchets métallique (barils et ferraille) témoigne par les photos de Ammar Bouras de l'ampleur de l'impact environnemental de ces essais, notamment sur la flore quasi inexistante et les rares cours d'eau.

Une peinture d'une carte géographique montrant l'emplacement des 13 essais nucléaires dans la région est également exposée en mentionnant les noms de pierres précieuses donnés à chaque opération.

Outre ces photographies, Ammar Bouras a présenté plusieurs sculptures réalisés par des collages de plaques de verre ou en travaillant sur du verre fondu et coloré alors que certains volumes laissent apparaitre des fragments de photographies en filigrane.

Photographe, plasticien et vidéaste, Ammar Bouras, diplômé de l'Ecole des Beaux-arts d'Alger où il avait également enseigné, expose ses œuvres depuis 1992 en explorant les ressources communes à la peinture et la photographie.

Il a exposé ses œuvres dans plusieurs pays dont la France, les Etats-Unis, ou encore le Mali.

LIRE AUSSI : Retours à Mertoutek, village martyr du Sahara, décimé par la bombe nucléaire française (PHOTOS)

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.