Calligraffiti: Les artistes Bahia Shehab et eL Seed lauréats du Prix Unesco-Sharjah pour la culture arabe

Publication: Mis à jour:
BAHIA SHEHAB EL SEED
Calligraffiti: Les artistes Bahia Shehab et eL Seed récompensés par l'Unesco |
Imprimer

CULTURE - Deux artistes emblématiques du "calligraffiti", art qui combine calligraphie et graffiti, seront bientôt récompensés pour leurs travaux qui ont marqué la culture arabe.

Le 18 avril prochain, la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, décernera le Prix Unesco-Sharjah pour la culture arabe à Bahia Shehab, artiste égyptienne et première femme du Moyen-Orient à recevoir ce prix, et à l'artiste franco-tunisien eL Seed.

La cérémonie de remise de prix se tiendra au siège de l'organisation, annonce l'Unesco dans un communiqué.

"Les deux lauréats ont été recommandés à la directrice générale par un jury international pour leur utilisation novatrice de la calligraphie arabe dans l'art de la rue", poursuit l'Unesco.

Née en 1977, Bahia Shehab s'est notamment fait connaître pendant la révolution égyptienne en janvier 2011, lorsqu'elle peint le mot "non" sur les murs du Caire, en signe de protestation. Elle lance le projet "No, A Thousand Times No" ("Non, mille fois non"), série de graffitis sur les manières d'écrire "non" en arabe.

non projet bahia shehab

Le mot "non" sur les murs du Caire

"Son travail met en avant les problèmes associés aux injustices politiques et économiques, les difficultés personnelles ou encore les violations de droits liées au genre", rappelle l'Unesco. "Il témoigne également de sa conviction que l'art est un outil de changement qui peut inciter à sortir de sa zone de confort et à combattre en faveur de la justice".

non projet bahia shehab 2

Bahia Shehab a peint de nombreux petits soutiens-gorge bleus sur les murs de la capitale égyptienne

eL Seed est né à Paris en 1981 de parents tunisiens. Véritable passionné de calligraphie arabe, il peint d'immenses lettres sur les murs des pays qu'il visite pour diffuser des messages de paix.

el seed

eL Seed peint sur les murs de Djerba, en Tunisie

"Selon eL Seed, ce qui fait la beauté du calligraffiti, c'est qu'il peut être apprécié indépendamment de toute analyse intellectuelle, à l'instar de la musique", indique l'Unesco.

"En tant qu'artiste d'origine maghrébine, eL Seed présente ses œuvres dans des espaces publics afin d’engager avec les visiteurs un dialogue visant à remettre en cause les raisonnements stéréotypés associés à la culture arabe et islamique en Europe."

el seed le caire

L'anamorphose géante peinte par eL Seed dans un quartier du Caire a fait le tour des médias internationaux

Créé en 1998 à l’initiative des Émirats arabes unis, le Prix Unesco-Sharjah pour la culture arabe a pour vocation de récompenser les efforts de deux personnalités ou organisations, l’une originaire du monde arabe et l’autre d’un pays non arabe, ayant contribué de manière significative au développement, à la diffusion et à la promotion de la culture arabe dans le monde. Le Prix est doté d’un montant de 60.000 dollars réparti à égalité entre les deux lauréats.

LIRE AUSSI: "Invader" envahit Rabat (PHOTOS)