Le YouTubeur américain IsTalkCheap fait découvrir le rap marocain

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MUSIQUE - Qui a dit que le rap marocain se limitait aux frontières du pays? S'il n'est pas encore dans les playlists du monde entier comme le rap américain ou dans une moindre mesure le rap français, le rap made in Morocco va peut-être y trouver sa place grâce à une vidéo. Le 18 mars, le YouTubeur américain IsTalkCheap, a fait découvrir trois artistes rap du royaume à ses followers: 7ilwa, Dizzi Dros et Lbenj.

La chaîne d'IsTalkCheap existe depuis 4 ans. S'il décortiquait à ses débuts les sorties rap US, de Drake à The Game, en passant par Meek Mill, Schoolboy Q ou encore DJ Khaled, il a pris un virage il y a deux mois: découvrir et faire découvrir le rap produit ailleurs qu'aux États-Unis. Il a commencé avec le rap coréen. Ont suivi le rap italien, allemand et français et néerlandais.

Dans cette nouvelle vidéo à découvrir en début d'article, IsTalkCheap s'intéresse au Maroc et met d'entrée de jeu ses auditeurs dans le bain en les saluant en arabe: "Qu'est-ce que je peux dire du Maroc? Il y a Casablanca, les Berbères, des Arabes, des Européens aussi. C'est l'Afrique du Nord!", s'enthousiasme-t-il. S'il reconnaît ne pas bien connaître le pays, citant surtout Casablanca, il se fait un plaisir d'en découvrir 3 titres hip-hop.

Il commence son analyse avec l'artiste 7ilwa et son morceau "NIK DT", sorti en avril 2016. "Silwa? Seven ilwa?", s'interroge-t-il. S'il a un doute sur la prononciation du nom de l'artiste, il se lance. Les premières notes ont plutôt l'air de le décontenancer mais très vite, il se laisse entraîner par le flow et essaye même de placer quelques mots en arabe.

"On dirait un maître dans une école coranique. Je suis l'élève, je récite mal mon verset et il me crie dessus", s'amuse le YouTubeur. Il n'a jamais rien entendu de pareil mais il semble conquis.

Pour le deuxième extrait, il s'intéresse au rappeur Dizzy Dros, dont il a déjà entendu parlé, avec un titre plus récent, "Sality Wla Ba91", sorti il y a quatre mois et totalisant 6 millions de vues sur YouTube.

Sur ce titre, le beat et l'instrumental séduisent et inspirent le YouTubeur, qui se lance dans une petite improvisation. À la fin de l'extrait, il lance même une dédicace au Bronx, à ceux qui ont fait le rap, et aussi "aux Marocains parce qu'ils savent rapper".

Enfin, c'est au tour de Lbenj de passer avec le morceau "SKR". "Ah, je comprends", lance le YouTubeur quand il entend quelques mots d'anglais. IsTaklCheap s'ambiance de nouveau!

Vient l'heure du bilan. "Le premier est sauvage. Je ne savais pas si ça allait me plaire mais c'était fou. Dizzy Dross a une voix de fou. Ça m'a montré un autre aspect du rap marocain. Lbenj c'est une sensation minimaliste, une bonne sensation minimaliste." Et pour chaque artiste, il trouve que l'instrumental est fantastique.

"Les Marocains sont présents dans le paysage du rap", conclu IsTalkCheap. Va-t-il donner aux artistes marocains une plus grande visibilité avec cette vidéo? En seulement 5 jours, il a déjà récolté 210.000 vues et presque 9.000 likes. On attend la deuxième partie de la vidéo!

LIRE AUSSI: