Sonatrach: plus de 50 milliards de dollars d'investissement prévus pour la période 2016-2021

Publication: Mis à jour:
SONATRACH
A picture shows the logo of Algerian state energy giant Sonatrach during the World Gas Conference exhibition in Paris on June 2, 2015. AFP PHOTO / ERIC PIERMONT (Photo credit should read ERIC PIERMONT/AFP/Getty Images) | ERIC PIERMONT via Getty Images
Imprimer

Sonatrach prévoit d’investir plus de 50 milliards de dollars sur la période 2016-2021 en matière d’exploration et de production, a appris mercredi l'APS du vice-président de l’activité exploration et production de ce groupe pétrolier à Oran.

Dans une communication lu en son nom par M. Farid Djattou, directeur de la division Associations à Sonatrach dans le cadre du NAPEC 2017, M. Meknouche a affirmé que "malgré l’incertitude sur l’évolution des prix au niveau mondial, l’activité d'exploration et de production de Sonatrach prévoit d’investir plus de 50 milliards de dollars sur la période 2016-2021.

Ce programme d’investissement, assuré à 70% sur fonds propres, vise en priorité à l’élargissement de la base de réserves nationales et l’augmentation des capacités de production. Il vise également l’exploitation du domaine minier algérien, inexploré et "loin d’avoir livré tous ses secrets".

Pour les cinq années à venir, Sonatrach se fixe des objectifs qui s’inscrivent nettement dans les tendances à la base de la nouvelle dynamique d’évolution de ce groupe, a annoncé le même responsable.

"Cette nouvelle dynamique est caractérisée par un effort permanent et soutenu en matière d’exploration et de production, afin d’élargir la base de nos réserves pétrolières et gazières et d’augmenter nos capacités de production à travers le développement des gisements tout en s’engageant dans de nouvelles thématiques porteuses de croissance", a-t-il souligné.

Pour M. Meknouche, la nature cyclique de l’industrie de l’énergie renseigne sur une baisse des prix et des investissements toujours suivis d’une hausse des prix pour ajuster l’offre et la demande, ce qui renforce l'optimisme pour l’avenir .

D'autre part, une enveloppe de 40 milliards de Dollars a été consacrée pour le développement des gisements, avec un objectif prioritaire d’augmenter le niveau de production primaire tous produits confondus, a-t-il indiqué.

Plus de 1.300 forages sont prévus d’être réalisés dans la période 2017-2021, avec comme objectif d’atteindre progressivement, d’ici 2021, un niveau de production supérieur à 230 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP).

En matière d’exploitation des gisements, des actions se poursuivent pour augmenter leur taux de récupération et leur niveau de production à travers la levée des contraintes d’exploitation et l’utilisation des méthodes de récupération assistées, a conclu M. Maknouche.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.