Arrestation de trois Marocains en Espagne pour endoctrinement et collaboration avec Daesh

Publication: Mis à jour:
POLICE ESPAGNOLE
AFP
Imprimer

SECURITÉ - La police espagnole a procédé ce matin à Valence à l'arrestation d'un maroco-espagnol de 45 ans, soupçonné d'apologie du terrorisme et d'endoctrinement pour le compte de l'organisation terroriste Daesh. Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur espagnol, ce dernier aurait partagé des centaines de publications sur les réseaux sociaux dans le but d'endoctriner des individus à la cause de "l'État islamique", en les poussant à se rendre dans les zones de conflits pour mener un "djihad violent".

Pour les autorités espagnoles, l'individu constituait une "véritable menace pour la sécurité publique par son utilisation des réseaux sociaux pour mener à bien un endoctrinement terroriste efficace, basée sur la diffusion de contenu violent, d'abord en faveur d'Al-Qaïda et, à l'heure actuelle, du groupe terroriste Daesh".

La police espagnole explique par ailleurs le procédé utilisé par le détenu pour mener son entreprise de radicalisation: "grâce à des profils virtuels sous des noms associés à l'épopée djihadiste, le détenu (...) postait des messages sur la formation dans les tactiques de combat, la glorification des attaques djihadistes par Daesh en Europe, Syrie et d'autres pays". Le détenu a notamment publié des messages indiquant que "le djihad est un devoir incontournable" ou encore soulignant "l'imposition de la charia, la lutte et l'action contre l'ennemi".

Deuxième opération à Barcelone

Le même jour, deux autre Marocains ont également été arrêtés pour endoctrinement à Barcelone. Selon la presse espagnole, les deux hommes, âgés de 26 et 37 ans, auraient également mené des missions d'endoctrinement sur les réseaux sociaux pour l'organisation terroriste Daesh. Ils auraient notamment réussis à radicaliser deux femmes catalanes âgées de 19 et 31 ans. La plus jeune aurait entretenu une relation avec l'un des détenus.

Une opération qui se déroule quelques jours seulement après l'arrestation le 15 mars dernier d'un ressortissant marocain âgé de 43 ans, soupçonné d’avoir transféré des fonds à des combattants de Daesh en Syrie. L'homme avait été arrêté mercredi à Arbucies, dans la province de Gérone, en Catalogne.

Depuis 2015, les forces de sécurité espagnoles ont arrêté 195 terroristes djihadistes.

LIRE AUSSI: