Une usine italienne de glaces bio s'implante à Kénitra

Publication: Mis à jour:
ICE CREAM
Cathy Yeulet
Imprimer

INVESTISSEMENT - Une usine de fabrication de glaces bio sera construite à Kénitra. Une convention de partenariat a été signée dans ce sens dimanche 19 mars, entre la commune de cette ville et des partenaires italiens, représentant des mairies et des secteurs privés.

La convention signée prévoit aussi l'ouverture d'un centre de formation dans le domaine d'industries alimentaires. Selon Aziz Rabbah, président de la commune urbaine de Kénitra, ce nouveau partenariat ouvrira de larges perspectives d'investissement entre la capitale du Gharb et de nombreuses villes italiennes, ce qui va consacrer l'orientation industrielle de la ville et son ouverture sur les investissements étrangers.

Encourager les investissements à Kénitra

L'objectif principal de la signature de cette convention, dont la cérémonie a été marquée par la présence de 15 maires et sept hommes d'affaires italiens, est d'encourager l'investissement dans la ville de Kénitra, a-t-il souligné.

Selon Rabbah, la délégation italienne accorde un intérêt particulier à cette ville qui produit la plupart de fruits nécessaires dans l'industrie de ces glaces.

"Cette convention ne représente qu'un prélude pour la réalisation d'autres projets maroco-italiens", a-t-il soulevé, notant que cette visite s'inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération décentralisée entre la commune de Kénitra et d'autres collectivités territoriales étrangères.

Le président de la délégation italienne et maire de la ville de Langromie, Roberto Badrin, a lui estimé que cette visite, qui a concerné également la ville de Mehdia, la réserve de Sidi Boughaba et "Atlantic free zone" (AFZ), se veut une occasion pour prospecter les opportunités d'investissement à Kénitra.

Huit zones industrielles

Pour le responsable, le climat de stabilité dont jouit le Maroc constitue un facteur déterminant pour drainer les investisseurs italiens, non seulement à Kénitra mais aussi dans d'autres villes marocaines.

Selon le directeur général des services communaux de la commune de Kénitra, Aziz Nahia, la ville dispose aujourd'hui de huit zones industrielles réparties sur une superficie de 147 hectares, outre la zone franche AFZ, l'une des premières plateformes intégrées de dernière génération qui s'étend sur une superficie de 345 hectares.

Après Kénitra, la délégation italienne se rendra à Casablanca pour participer au Salon international de la glace, organisé du 21 au 24 mars.